Volley-ball: Quentin Jouffroy (Narbonne Volley) ressent “une large fierté d’être avec l’équipe de France”

Appelé pour la première fois avec la grande équipe de France, Quentin Jouffroy a pris la direction du Canada le 31 mai pour disputer le début de la Nations League. Aux côtés des champions olympiques de Tokyo en 2021, le central de Narbonne est très heureux de faire partie de cette aventure.

Comment se passe votre nouvelle aventure cette saison, cette fois avec le maillot de l’équipe de France ?

Je me sens plutôt bien. Il ya eu une grosse partie préparation à Poitiers, on a vécu un match de fou devant plus de 5 000 spectateurs dans l’Arena Futurscope. Ensuite, j’ai appris ma sélection pour le début de la VNL (Volleyball Nations League, ndlr). Je ne m’y attendais pas du tout, j’étais complètement surpris. C’est vrai qu’avec Narbonne, on a vécu une saison folle. Sur le plan personnel, j’ai un peu moins joué sur la fin, mais je suis resté vraiment sérieux donc c’est une belle récompense.

Comment ça se passe avec le nouveau sélectionneur Andrea Giani et ce groupe qui est champion olympique depuis les JO de Tokyo l’année dernière ?

Franchiment, tout se passe très bien. L’avantage du staff italien, c’est que beaucoup de joueurs parlent la langue et se connaissent pour avoir joué en Italie. Donc l’adaptation a été très rapide et plutôt facile pour le coach. Il n’y a pas eu de soucis, c’est en plus l’entraîneur d’Earvin (Ngapeth) à Modène en Italie, donc il est assez connu. Pour ma part dans cette sélection, il ya beaucoup de joueurs avec qui j’ai déjà joué avec les équipes jeunes de l’équipe de France ou en A prime.

“Je devrais commencer le premier match comme titulaire”

Sur le plan personnel et sur le plan collectif, comme vous voyez les choses pour cette compétition internationale ?

Le groupe devrait beaucoup bouger parce que certains joueurs sont actuellement en vacances et pourraient revenir, d’autres risquent de partir en vacances. Pour ma part, je suis au Canada pour les premiers matches, donc mon objectif c’est d’être performant lorsque je serais sur le terrain. Pour la suite, tout dépendra de ça pour que je sois de nouveau appelé. C’est une massive fierté d’être là. J’en apprends tous les jours avec ce groupe et entouré de ces joueurs. Dans cette équipe, il ya quand même Bart (Barthélémy Chinenyeze) qui va jouer à Lube en Italie (l’une des meilleures équipes italiennes, ndlr). Même s’il est plus jeune, j’apprends beaucoup avec lui, c’est un très bon central voire l’un des meilleurs au monde, donc c’est génial. Le groupe est très riche. Il n’y a pas vraiment de star, c’est juste sur le papier, qu’elles existent. Ils sont juste géniaux, on sait ce qu’ils représentent dans notre sport, mais ils sont simples et ils sont toujours là pour nous aider. Je pense que je devrais commencer titulaire sur le premier match contre l’Italie.

Quels sont vos objectifs sur cette première partie de Nations League avec quatre matches au program (contre l’Italie, la Serbie, le Canada et la Pologne)?

Je ne m’en cache pas, j’ai envie de faire toute la VNL dans ce groupe. Après ces premiers matches au Canada, Nicolas Le Goff fera son retour dans le groupe (le central de Montpellier est en vacances actuellement après son titre de Champion de France avec le MHVB, ndlr), donc forcément un central devra partir et je vais tout faire pour rester. J’aimerais avoir cette expérience de faire toute cette compétition sous le maillot Bleu.

Une question sur Narbonne, il ya eu l’annonce de nombreux departs comment avez-vous percu la nouvelle ?

C’est triste et c’est vraiment dommage qu’avec un groupe aussi fort, presque tout le monde parte. Je suis dans le même hôtel que Nicolas Zerba et Martin Ramos, et j’en ai discuté avec eux, surtout avec Nico pour être sûr qu’il reste. On va devoir tout reconstruire, donc ce sera quand même enrichingissant de vivre ça, ça fait partie du sport. On verra l’année prochaine, mais humainement c’est difficile de voir ce groupe autant changé.

Le program des Bleus

L’équipe de France débute sa Nations League par quatre rencontres au Canada :

– contre l’Italie, ce jeudi à 1 h 30 du matin (heure française)

– contre la Serbie, ce jeudi à 22 h 30 (heure française)

– contre le Canada, ce samedi à 1 h 30 du matin (heure française)

– contre la Pologne, ce dimanche à 17 h (heure française).

Leave a Comment