Championnat nationwide de volleyball : L’imbattable As Douanes!

L’AS Douanes chez les hommes comme chez les filles continue de dominer le volleyball au Burkina Faso. Sacrées toute l’année dernière, les deux équipes des gabelous ont conservé leur trophée cette année encore en battant l’USFA chez les hommes et l’AS SONABEL chez les dames.

La suite après cette publicité

L’AS Douanes (H) an encore imposé sa suprématie.

Après avoir marché sur le championnat pendant toute la saison, l’AS Douanes a confirmé sa suprématie sur le volleyball burkinabè le 2 juillet 2022. Face à l’AS Douanes, Gaoussou Sidibé a tremblé juste au premier set (23-25). Le deuxième set est serré. Mais c’est l’USFA qui domine le début. L’AS Douanes ne s’inquiète pas. Elle réussit à revenir (25-23) et égaliser.

Les Gabelous savent que pour conserver leur domination, ils ne doivent faire aucun cadeau. Après avoir mené de deux points pendant tout le troisième set, elle se fait rattraper (20-20). Le public rêve de voir l’USFA faire tumber le champion en titre. Mais, un champion demeure un champion. Profitant de son expérience, les Gabelous surclassent leurs frères d’armes (25-20) et prennent l’avance (2 sets à 1).

L’AS Douanes déroule

Il reste alors le dernier set. Pour ne pas se faire surprendre et laisser son adversaire espérer, les Douaniers déroulent le rouleau et roulent sur les militaires (25-22). L’USFA a semblé revenir en fin de set mais l’AS Douanes était vraiment trop forte.

« L’USFA a bien joué. On n’arrivait pas à jouer dans notre registre mais on a su saisir le bon bout pour s’imposer », commente Gaoussou Sidibé, le capitaine de l’AS Douanes. Celui de l’USFA Sévérin Somé concède : « Ils se sont mieux battus que nous. Quand on regarde le score, c’était serré. C’est l’équipe qui a le plus défendu qui s’en est sortie ».

Pas de cadeau chez les dames

Chez les dames, l’AS Douanes est encore dominatrice devant l’AS SONABEL qu’elle avait battue l’année dernière. Après avoir mené 2 sets à 0 (25-13 ; 25-13), l’AS Douanes lâche price. L’AS SONABEL qui tenait à surprendre les championnes sortants se montre plus agressive pour remporter le troisième set (20-25).

L’AS Douanes a juste concédé un set avant d’imposer sa suprématie.

Sentant le danger venir, Sylvie Kohio et ses camarade concluent rapidement le match au quatrième set (25-11) et conservent leur titre. « Ce qui nous a fait gagner ce soir, c’est notre esprit de combativité. On ne peut pas gagner tout au long du championnat et au dernier match, on va nous gagner.

Ce n’était pas possible », analyse Sylvie Kohio. Cependant, ses ambitions sont autres : améliorer le niveau du volleyball burkinabè. « Le niveau est acceptable mais ce n’est pas arrivé. Je dirais qu’il faut qu’on se bate encore pour avoir un bon niveau », ajoute-t-elle.

Préparer les prochains tournois

L’AS Douanes était plus forte, reconnait Aminata Diallo, capitaine de l’AS SONABEL. « On ne s’est pas retrouvée. On n’a pas fait notre jeu. Ce n’est pas notre niveau. Elles ont eu un bon bloc et ça nous a fait déjouer », explique la joueuse.

Après ce championnat qui marque la fin de la saison, le président de la Fédération burkinabè de volleyball Casimir Sawadogo se tourne vers les perspectives. Il s’agit de faire participer les équipes au tournoi de la zone 4. Il prévoit aussi organiser le championnat des cadets et une participation à la Coupe d’Afrique des nations de volleyball.

publicite

.

Leave a Comment