une alliance incluant l’IA pour une meilleure gestion des data centers

Meta est convaincu d’une chose : la sécurité au travail des personnels des data centers doit être constamment étudiée. La recherche soupçonne des solutions basées sur les avantages de l’Intelligence Artificielle.

Au sein des data centers, l’entretien régulier des équipements ne se révèle jamais sans risque pour le personnel. Entre les situations d’urgence, l’exposition aux produits nocifs pour la santé et les accidents de travail, tout y est possible. Les entreprises se tournent alors vers l’IA pour tenter de trouver des solutions plus pérennes à ce genre de problème.

Microsoft, Meta et Google : les recherches en systèmes d’IA sont en cours

Tel est le cas de Microsoft. Celui-ci a développé un système d’IA permettant de détecter les sources de problèmes. Cette solution est aussi efficace pour alerter le personnel lors des risques touchant la sécurité. Un autre système en cours préviendra les conséquences sur les calendriers de construction des data centres. Microsoft a à son compte plus de 200 data centers à travers les continents, et ce chiffre est en phase d’augmenter.

D’autre part, Meta, compte à peu près 20 data centers actifs dans le monde. Cette société expérimente comment l’IA permettra une meilleure gestion des data centers lors de conditions environnementales extrêmes. Meta a pu conceptualiser des environnements hostiles. Les modèles d’IA implantés – qui gèrent la consommation d’énergie, le refroidissement et la fluctuation d’air au sein des serveurs – seront alors testés.

La securité n’est pas la seule préoccupation des entreprises. On sait tous que dans l’univers numérique, les pannes sont redoutées autant par leur coût que par l’embarras qu’elles occasionnent. IT Uptime Institute énonce les statistiques au cours de 2020. Un data center a subi au moins une énorme panne dans une année. Et pourtant une panne coûtera environ un million d’euros pour une société.

L’IA permettrait une industrie numérique plus écologique et durable ?

L’IA promet egalment d’autres avantages. Grâce à l’IA, il est égallement possible de faire des économies d’énergie qui signifient des réductions financières pour les data centers. En 2018, Google révèle que les systèmes d’IA préconçus par leur filiale DeepMind avaient constaté une réduction de consommation d’énergie de 30%. Aucune explication n’a été émise par DeepMindcependant, les autres géants de la technologie continuent d’explorer l’IA pour en puiser tous les bienfaits.

Microsoft avait déjà utilisé les systèmes d’IA pour détecter les anomalies lors de l’utilisation de l’électricité et de l’eau au sein des data centres. Cela a pu se faire par le biais des données de télémétrie des équipements. L’IA sert égallement pour résoudre les soucis au niveau des compteurs d’énergie, et pour optimiser le système de refroidissement, de réseau et réduire le gaspillage. D’autre part, Microsoft ambitionne de faire refroidir tous ses data centers à l’énergie verte d’ici 2025.

Meta mobilise les acquis de l’apprentissage par renforcement pour baisser la quantité d’air pompée dans les data centers pour les refroidir. Meta de son côté, se vante depuis 2020 que tous ses data centers fonctionnent déjà à l’énergie renouvelable.

Leave a Comment