Un tracker pour ceux qui ne croient pas au bitcoin

Aux États-Unis, un nouveau produit financier est en train de naître. Il a pour ambition de réaliser le rendement inverse de la plus importante des cryptomonnaies.

Le fournisseur de trackers ProShares demande à la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis l’autorisation de lancer le fonds négocié en bourse (“Exchange-Traded Fund” en anglais ou “ETF”) ProShares Short Bitcoin Strategy, selon un document déposé auprès du gendarme américain des marchés financiers. L’objectif est de réaliser le rendement inverse d’un indice de contrats à terme sur le bitcoin, sur une base quotidienne. Par exemple, si les contrats à terme sur le bitcoin baissent de 3%, le tracker devrait augmenter de 3% et vice versa.



“BITO a fait ses preuves, tout s’est parfaitement déroulé. Il n’y a donc aucune raison pour que la SEC arrête la prochaine étape de ce processus.”

Eric Balchunas

Analyste chez Bloomberg Intelligence

Ce n’est pas la première fois qu’un fournisseur de trackers tente de lancer un tel produit. Un rival plus petit, Direxiona égallement essayé en octobre, mais le projet a été rejeté par la SEC.

Les chances de réussite pour ProShares sont élevées, selon les experts. Le groupe a réussi à lancer le tout premier ETF américain de contrats à terme sur le bitcoin en octobre, avec le ticker BITO. Celui-ci a change de mains 24 millions de fois lors de son premier jour de négociation, ce qui constitue le deuxième meilleur démarrage pour un tracker. Aujourd’hui, BITO a 1,26 milliard de dollars sous gestion.

“BITO a fait ses preuves, tout s’est parfaitement déroulé. Il n’y a donc aucune raison pour que la SEC arrête la prochaine étape de ce processus”, estime Eric Balchunas, analyste chez Bloomberg Intelligence.

Mauvaise passe

Coïncidence ou non, le bitcoin

boit la tasse depuis plusieurs séances. Mercredi, le prix de la plus célèbre des cryptomonnaies est tombé sous 44.000 dollars, soit son plus bas niveau depuis le 24 mars. La baisse est plus probablement liée à une aversion accrue pour le risque sur les marchés financiersune responsable de la Fed ayant mis en garde contre un resserrement de la politique monétaire.

De même, lorsque la panique a éclaté sur les marchés en raison de la guerre en Ukraine début mars, le bitcoin a baissé en même temps que les marchés boursiers. À l’époque, la monnaie numerique n’était pas à la hauteur de son statut d’or virtuelcontrairement à l’or réel.

Le tracker anti-bitcoin sera coté sur le NYSE, mais son ticker n’est pas encore connu. Les investisseurs utilisent les ETF inversés pour réagir à certains mouvements à court terme. Ils ne constituent pas un investissement à long terme. Pour rappel, les investisseurs belges ne peuvent pas acheter de trackers américains.

Leave a Comment