un « Dance’Miaul » organisé par L’École du chat libre samedi

Nécessité de stériliser

Elle sera bien sûr présente à cette soirée « Dance’Miaul » comme nombre d’adhérents de l’association pour répondre à toutes les questions. L’association a signé une convention de partenariat avec la mairie qui a fait fabriquer des petites cabanes sur mesure. Une conseillère municipale, Corine Sabouret, assure le lien avec les bénévoles. L’École du chat libre, dont le siège est à Saintes, a un but clair : « Les chats dits « errants » stérilisés et tatoués sont relâchés sur leur territoire où ils sont nourris et voles nos. Ils ont alors acquis le statut de chat libre ! »

Nadine Beaufreton, la présidente, a diffusé sur la page Facebook le déroulé de la soirée anime par un DJ avec des tubes des années 1980 à 2000, une restauration très variée, etc. L’association essaie égallement de sensibiliser les « propriétaires » des chats à la nécessité de les stériliser ceux-ci afin d’éviter la surpopulation féline. « Si ce ce principe convainquait toutes les communes, les chats y gagneraient mais aussi les gens, favorables ou non à leur existence », ajoute Sophie Soubies.

Leave a Comment