un constructeur de légende rejoint la course

Lamborghini va bien rejoindre les championnats WEC et IMSA d’endurance en 2024 avec un prototype LMDh et disputer les 24 Heures du Mans.

Lamborghini Squadra Corse, division sportive du constructeur de Sant’Agata Bolognese, va découvrir le WEC (championnat du monde d’endurance) et l’IMSA (championnat américain d’endurance). Ce jeudi, la firme italienne a en effet confirmé qu’elle concourra Hypercar LMDHla catégorie reine, à partir de 2024. Lamborghini sera donc aligné aux 24 Heures du Mans dans un peu plus de deux ans.

La formation transalpine n’alignera toutefois pas d’équipe officielle. En effet, elle soutiendra les activites de ses clients. Tout comme elle le fait déjà dans d’autres championnats, que sont le DTM, le GT World Challenge, ou le GT Daytona en IMSA. Plusieurs équipes sont en négociation avec Lambo pour intégrer ce program client.

Lamborghini pourrait miser sur l’Italie

Parmi ces equipes, Prema fait figure d’épouvantail. À tel point que le constructeur comme l’équipe se sont sentis obligés de souligner qu’aucun accord n’a encore été conclu. Ce nouveau program est en effet des plus alléchants. Nul doute que les négociations sont féroces.

Giorgio Sanna, responsable de la structure course de Lamborghini évoque ainsi une « opportunité unique d’étendre les activités de courses clients à de nouvelles plateformes. Et de renforcer le partenariat à long terme avec les équipes et les pilotes clients”.

Du côté des pilotes, justement, rien n’a encore été annoncé. La logique voudrait tout de même que Mirko Bortolotti, pilote d’usine de la firme, fasse au moins partie de l’aventure. L’Italien évolue actuellement en LMP2 avec l’équipe belge WRT. Le voir faire ses gammes en prototype n’est sans doute pas une simple coïncidence

Un châssis français ?

La firme italienne entendrait égallement s’allier avec Ligier, pour la construction de son châssis. L’entreprise tricolore est l’une des quatre habilitées à construire des châssis LMP2, qui seront la base des LMDh (futurs prototypes évoluant en IMSA).

L’alliance serait attendue pour juillet. Ce faisant, Ligier tieendrait son premier partenaire dans ce championnat. Un collaboration aux liens déjà existants, puisque Ligier fait partie du groupe Everspeed, tout comme HP Compposites (entreprise produisant des pièces pour l’Huracan GT3 et les voitures de Super Trofeo). Les deux sont sous la direction de l’homme d’affaires Jacques Nicolet.

L’Endurance, un laboratoire pour le futur

L’appui de Porsche (marque du groupe Volkswagen, dont le châssis sera produit par Multimatic) pourrait également se révéler important. Celui d’Audi reste en revanche en question. Le projet WEC de l’équipe aux anneaux semble avoir été abandonné… quand celui de la firme de Stuttgart tourne à plein régime !

De plus, Lamborghini compte bien tester se futures technologies : « Ce passage dans la catégorie la plus importante de l’Endurance marque une étape importante pour notre entreprisedéclare son PDG, Stephan Winkelmann. D’une part, cela donnera encore plus de visibilité à notre program de sport automobile, qui connaît un grand succes. Mais cela nous permettra égallement de tester less technologies futures. Nos prototypes LMh deviendront notre laboratoire à ciel ouvert le plus sophistiqué sur quatre roues. »

À l’heure actuelle de la transition écologique, ce discours fait sens. Reste à voir ce que cela donnera en piste. Pour cela, il faut désormais s’armer de patience.

À lire/à voir aussi sur Auto-Moto.com :

Pour s’assurer d’être compétitifs, les ingénieurs Lamborghini testent actuellement … une Ferrari SF90 !

Essai Lamborghini Aventador Ultimae : ciao bella !

Insolite : un YouTuber en Lamborghini viré du Nürburgring

Leave a Comment