Électricité – Vers des désactivations temporaires et ciblées cet hiver – Actualité

L’arrêté du 22 septembre 2022, publié le 27 septembre au Journal officiel, est passé inaperçu. Cet hiver, il va pourtant concern de nombreux usagers ayant souscrit une offre d’électricité en heures pleines/heures creuses. Explications.

Ce texte (1) s’adressant à Enedis et aux fournisseurs d’électricité permet au premier de désactiver temporairement le signal d’enclenchement des usages électriques pilotés, et aux seconds d’informer leurs concern clientsés éséactivation la d.

Cet arrêté concerne les usagers équipés d’un compteur Linky et disposant d’un contrat heures pleines/heures creuses dont une partie des heures creuses se situe à la mi-journée, entre 12 h et 14 h. Soit, selon le gouvernement, plus de 5 millions de ménages.

Que va-t-il se passer ?

Au cours de l’hiver et dès ce mois d’octobre, sur demande de RTE, le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, Enedis va pouvoir suspendre l’alimentation électrique du cumulus à distance 2 heures durantentre 11 h et 15 h 30. De 12 h à 14 h, dans les faits, puisqu’il s’agit de limiter le risque de coupures d’électricité au moment du pic de consommation de la mi-journée, qui correspond à ce créneau horaire.

La mesure va sûrement faire beaucoup jaser, mais ses conséquences devraient être limitées si les usagers programment leur chauffe-eau électrique pour qu’il fonctionne sur les heures creuses de la nuit, et cells de l’m’aprè. Hormis de gros besoins d’eau chaude au milieu de la journée, la mesure pourrait passer inaperçue.

Cette décision s’inscrit dans le droit fil du rapport de RTE qui appelle d’une part à la sobriété électrique permanente tout au long de l’hiver, d’autre part à la réduction des consommations pour passer les pics et limiter le risque de coupures de courant.

(1) https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000046331146.

Leave a Comment