Swiatek s’en agace : pourquoi les balles ne sont-elles pas les mmes pour les femmes et les hommes à l’US Open ?

Ces balles sont horriblesLa semaine passée à Cincinnati, Iga Swiatek a jeté un pavé dans la mare. A quelques jours de l’US Open (29 août – 11 septembre), la numéro 1 mondiale s’est positionnée en représentante des jouneuses du circuit, qui n’apprécient guère de devoir encore jouer avec des balles différentes de celles de leurs homologues masculins.”Je ne comprends pas pourquoi nos balles sont différentes de celles des hommes‘, a lancé la Polonaise de 21 ans.

Alors, quel est le souci ? Durant cette tournée nord-américaine et jusqu’à l’US Open, les joueuses doivent évoluer avec des balles plus légères. Ce qui ne correspond pas au jeu de toutes les championnes. “Il est très difficile de les contrôler. Au bout d’un moment, elles deviennent de plus en plus légères. Elles volent. Nous avons des matches où la puissance s’exprime vraiment. Ce n’est pas comme il ya dix ans, quand les filles, à l’exception de Serena (Williams), jouaient plus lentement. Je sais qu’il ya des joueuses qui se plaignent, et beaucoup d’entre elles sont dans le top 10″, an expliqué wiatek.

US Open

Alcaraz, la synthèse de Nadal, Djokovic et Federer ?

09/13/2022 À 18:15

Cette balle “limitait le risque de blessures”

Depuis, d’autres joueuses lui ont apporté leur soutien. Comme Jessica Pegula -“Je ne suis pas fan non plus. Et je pense que beaucoup de filles sont du même avis”- ou Paula Badosa : “Je suis totalement d’accord. Les conditions ne sont pas favorables pour les joueuses et le spectaclea glissé sur Instagram l’Espagnole, quatrième au classement WTA. Nous nous plaignons qu’il y ait beaucoup d’erreurs et un manque d’intelligence tactique sur les points. Mais nous avons des courts plus rapides et des balles impossibles à contrôler.”

Si ce débat a lieu, c’est aussi lié au fait que l’US Open est le seul tournoi du Grand Chelem à ne pas proposer la même balle aux femmes et aux hommes. Ce n’est pas nouveau. Et ça ne sort pas de nulle part. A l’origine, les organisateurs avaient voulu protéger les joueuses d’éventuelles blessures. Amy Binder, directrice de la communication de la WTA, l’a rappelé à ESPN: “La WTA a toujours utilisé des balles en feutre ordinaire pour les tournois en dur. Nous avons commencé à entendre de la part de certaines de nos athlètes qu’elles aimeraient un changement. C’est un sujet que nous continuerons à surveiller et dont nous discuterons avec les joueuses et nos équipes techniques. L’utilisation de ce genre de balle se justifiait par le fait qu’elle limitait le risque de blessures au bras, à l’épaule, au coude et au poignet”.

Une explication qui ne tient plus à l’heure actuelle aux yeux d’Iga Swiatek. “Il ya quinze ans, les femmes se sont probablement blessées au coude, parce que les balles étaient plus lourds. Mais aujourd’hui, nous sommes tellement bien préparées physiquement que je ne pense pas que cela puisse arriver“, s’est agacée la Polonaise. Un constat difficile à contredire quand on connaît l’évolution du tennis depuis des années.”Il est peut-être temps d’harmoniser tout ça et que les joueuses jouent avec les mimes balles que les hommes. D’une certain e manière, ça n’a plus de sens de garder cette différence. Surtout sur dur. L’idée était que ces balles étaient plus adaptées aux hommes mais aujourd’hui, les filles frappent tellement fort, elles ont tellement gagné en puissance…”, abonde l’ancien champion espagnol Alex Corretja, aujourd’hui consultant Eurosport.

Jeu agressif, mental retrouvé et encadrement adéquat : les ingrédients du retour de Garcia

Chacun prêche pour sa paroisse

Les manières de jouer et de frapper la balle changent cependant la perception de ce sujet. Certaines joueuses ne sont ainsi pas du même avis que la patronne actuelle du circuit. Madison Keys et Petra Kvitova, en vue à Cincinnati, ont par exemple récemment réagi en conférence de presse pour exprimer leur désaccord. Keys parlant de ses balles “preférées” et louant le fait qu’elles évoluent moins au fil des jeux alors que Kvitova a de son côté expliqué qu’elle “adorait” l’aspect plus volant de cette balle. Chacun prêche pour sa paroisse, logiquement.

Pour John McEnroe et Justine Hénin – consultants Eurosport -, ce debat doit en tout cas être remis à sa place. Car s’il n’est pas illogique de demander une évolution si la majorité est du même avis et de vouloir l’uniformité, toutes les joueuses sont confrontées au même dilemme avant cet US Open. Pour l’ancien champion américain, il faut donc juste faire avec. Et s’adapter. “Je me souviens qu’à Wimbledon, j’avais toujours l’impression que les balles étaient trop lourdes. Mais au final, certains de mes meilleurs résultats sont la-bas. (…) Je ne sais pas exactement à quel point cette balle est différente par rapport à celles de Roland-Garros, ou les balles en Europe, ou celles en Australie. Peut-être qu’ils vont les changer, mais jusqu’à ce qu’ils le fassent, vous devez l’accepter parce que si vous laissez cela entrer dans votre tête, cela va vous poser des problèmes.”

Un avis partagé par Justine Hénin, qui reconnaît ne s’être “jamais posé ce genre de question” quand elle “était joueuse“.”Les balles sont les balles et nous devons faire avec les conditions, que ce soit les balles ou autre chose. Je peux comprendre qu’en fonction du style de jeu, cela peut avoir un impact plus ou moins important. Quelqu’un comme Iga joue presque… comme un homme, dans sa façon de frapper la balle. Donc elle préfère que la balle soit plus lourde. Je peux (le) compendre. (…) Mais avec tout le respect et l’admiration que je peux avoir pour ce qu’a accompli quelqu’un comme Iga Swiatek, c’est davantage un symptôme qu’une cause chez elle. Dès que tu commences à te sentir un peu moins bien, ce genre de problèmes, comme les balles, prend des proportions trop importantesA bon entendeur.

Double dose de tweeners : Nadal et Swiatek s’amusent face à Gauff et McEnroe

US Open

Garcia sur son renouveau : “En mars, je n’aurais jamais pu y croire”

09/13/2022 À 10:34

US Open

Alcaraz : “Je veux gagner en Grand Chelem contre Federer, Djokovic ou Nadal”

09/13/2022 À 08:22

Leave a Comment