battue par l’Australie, l. a. France voit l. a. qualification s’éloigner

La journée avait pourtant bien débuté pour les hommes de Sébastien Grosjean, Richard Gasquet (79e joueur mondial) assurant le premier point face à Jason Kubler (97e) avec une victoire 6-2, 6-4.

Arrivé en renfort comme cinquième homme de l’équipe de France la semaine dernière, Gasquet a délivré son meilleur tennis, breakant d’emblée Kubler lors du premier set et le menaçant sur tous ses services, à même s’le de le con pecl set (cinq balles de match rates).

Adrian Mannarino (47e) pas aligné, c’est à Benjamin Bonzi (53e) qu’est revenue la mission de ramener le deuxième point synonyme de victoire.

Comme la veille, lors de sa défaite contre l’Allemand Jan-Lennard Struff (132e), Bonzi a mal démarré la rencontre. Comme la veille, où il avait échoué à convertir deux balles de match, il pourra nourrir des regrets, ratant plusieurs balles de double break après avoir mis Alex de Minaur (22e) en grande difficulté dans le troisième set.

Dominé dans les longs échanges avec le Français, mené 4 jeux à 2, l’Australien a su s’accrocher pour finalement l’emporter 6-3, 1-6, 6-4. La France a donc dû disputer un deuxième double décisif en deux jours après celui contre l’Allemagne.

La paire française composée comme mercredi de Nicolas Mahut et Arthur Rinderknech a rapidement été mise en difficulté par Matthew Ebden et Max Purcell.

Vainqueurs face au double belge mardi, les deux Australians, rarement inquiétés sur leurs services, se sont imposés en deux sets 6-4, 6-4, sans avoir eu une seule balle de break à sauver.

Avec cette deuxième défaite, après celle face à l’Allemagne mercredi (2-1), la France n’est pas mathématiquement éliminée mais ses chances sont très faibles dans cette poule C.

Leave a Comment