Nantes coule à Bakou, et ne confirme pas sa première victoire

Le voyage retour va être encore plus long que l’aller pour les Nantais…

Le FCN s’incline 3-0 en Azerbaïdjan face à Qarabag, avec trois buts encaissés en douze minutes. L’écart n’était sans doute pas si important dans un match guère emballant, mais les joueurs locaux ont mérité leur victoire grâce à une deuxième période plus regardable que la première.

Zoubir cède lui aussi sa place

Le Français, deuxième buteur du match (ils sont tous sortis), est remplacé par Gurbanli à l’entame des 5 minutes de temps additionnel.

Le premier buteur du match sort

Owusu est remplacé par Leandro Andrade. Jankovic, troisième buteur, cède sa place à Richard Almeida. Et Romao (Brésilien, pas de lien) entre à la place de Qarayev.

Et c’est mal parti pour Monaco aussi…

>> Suivez Monaco-Ferencvaros en direct !

Appiah replace Mohamed

Kombouaré gère sans doute plus en vue du match du week-end qu’il ne tente un coup tactique.

Nantes n’y arrive pas

Deux coups de tête sur corner passent à côté coup sur coup.

“Qui ne saute pas n’est pas Nantais!”

Malgré le score, on entend toujours les supporters français. Vu la longueur du déplacement, ce serait bête de s’arrêter de chanter.

Qarabag gère bien

Hélas pour le spectacle, puisque les locaux gardent bien le ballon pour conserver leurs trois buts d’avance.

Nouveau double change nantais

Moutoussamy et Simon sont remplacés par Girotto et Coco.

ET CA FAIT 3-0…

Jankovic peut armer sa frappe de loin à ras de terre suite à un corner. C’est le troisième but de Qarabagh en 12 minutes…

Nantes essaie de réagir

Les Canaris obtiennent notamment un corner. Mohamed reprend de la tête, mais le ballon atterrit sur le “toit” du but.

AîE, QARABAG FAIT LE BREAK…

Zoubir n’a pas besoin de force sa frappe pour battre Lafont, un peu trop avancé en angle fermé. 2-0 en 5 minutes chrono…

Double change nantais

Ganago et Sissoko sont remplacés par Guessand et Chirivella.

PETIT MIRACLE EN FAVEUR DE NANTES !

Comment Qarabag a raté ça ? Après un premier tir repoussé, un tir à bout portant est sauvé par un tacle de Corchia.

Sheydaev remplace Ozobic

On vous laisse analyser l’impact tactique de ce changement.

OWUSU OUVRE LE SCORE !

Nantes a craqué à l’heure de jeu, avec un décalage plein ax pour le Ghanéen qui ajuste tranquillement Lafont. Le piège s’est refermé sur les Canaris.

C’est reparti sur un rythme plus anime

On ne sait pas s’il faut s’en réjouir pour Nantes, puisque Qarabag semble plus en jambes sur ces premières minutes, mais pour le spectacle c’est une bonne nouvelle.

Lafont doit encore intervenir…

Qarabag est de plus en plus dangereux. Zoubir percute à l’entrée de la surface. Sa frappe est repoussée (sans la main réclamée par les Azéris) par Pallois, Uwusu traîne mais Lafont surgit encore.

C’est reparti à Bakou !

On espère une deuxième période plus anime. Aucun change à la pause.

0-0 à la pause !

On ne va pas se mentir : on oubliera bien vite cette première période. Simon a tenté de l’animer, mais c’est finalement Lafont qui a dû être décisif pour empêcher Nantes de revenir aux vestiaires avec une mauvaise surprise.

LAFONT DÉCISIF !

Huseynov est seul au deuxième poteau sur un coup franc et force le gardien nantais à une parade pas si facile sur une tête piquée. Le FCN ne s’en sort pas si mal, finalement.

Friborg bien parti pour avoir 6 points

Le club allemand mène 0-2 face à l’Olympiacos dans l’autre match du groupe.

PREMIERE INTERVENTION DE LAFONT !

Pallois est éliminé par Owusu, qui tente un piqué sans doute trop ambitieux. Lafont est toujours sur ses appuis et repousse.

Simon a vraiment des jambes

Il élimine souvent sur son côté, même si ça ne mène pas toujours à quelque chose. Après son center en retrait, Fabio envoie une frappe de loin trop molle dans les gants du gardien.

SIMON ANIME CETTE PREMIERE DEMI-HEURE !

Le Nigérian percute et met encore le gardien de Qarabag à contribution en angle fermé.

Monaco joue aussi à 18h45

Ce n’est pas très anime ici, donc on garde un oeil sur les autres matchs.

>> Suivez Monaco-Ferencvaros en direct !

Zoubir percute sur son côté gauche

Son center en retrait est de nouveau repoussé, mais Qarabag commence à sortir de plus en plus. Attention.

Castelletto repousse un center de la tête

Le club azéri n’est pas dangereux pour l’instant, mais on sent que ça peut vite aller vers l’avant quand ils en auront l’occasion.

Le pressing nantais tout proche de payer

Mustafazade ne sait pas quoi faire du ballon et est contraint de revenir en arrière vers son gardien. L’attaquant nantais Mohamed a senti le coup et surgit, mais son contrôle part en six mètres.

SIMON ALLUME LA MÈCHE !

Reprise du gauche pleine de spontanéité au coin de la surface. Magomedaliyev aurait pu être surpris, mais arrive à dégager des deux poings.

Sissoko sait toujours accélérer

Belle puissance sur sa price de balle, même si sa passe dans la surface est ensuite repoussée.

C’est du construire

Le match est assez fermé : aucun équipe n’arrive à être tranchante, entre manque d’espaces et erreurs techniques.

Friborg mène déjà face à l’Olympiacos dans l’autre match du groupe

Les Allemands on virtue 6 points.

Premier corner pour Nantes

Qarabag est tout proche de partir en contre dans la foulée, mais Moutoussamy a l’intensité nécessaire pour permettre à Pallois de revenir et de dégager.

Première indication sur la compo nantaise

Les Canaris sont bien à quatre derrière, et on connaît le positionnement des latéraux : Fabio a perdu ses appuis sur le côté gauche, Corchia a dégagé le center sur la droite.

C’est parti!

Coup d’envoi donné par Nantes, tout en jaune.

>> Découvrez les offres pour suivre le match en live sur RMC Sport!

Les equipes sont sur la pelouse

Le stade n’est pas totalement rempli, mais bien garni malgré tout. Et il ya beaucoup de lampes de téléphone durant l’entrée des joueurs. L’hymne de l’UEFA a été sifflé, en protestation de l’absence de minute de silence.

Une ambiance très particulière à Qarabagh

A quelques minutes du coup d’envoi de la rencontre Qarabag-Nantes, l’ambiance étonne particulièrement la délégation nantaise dans le stade Tofiq Barhamov. Aucune musique n’est diffusée par respect pour les victimes du conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie qui a repris ces derniers jours dans le Nord du pays.

Il ya pourtant près de 30 000 personnes dans l’enceinte mais quasiment aucunments encouragements pour les joueurs du club. Il n’y aura pas de minute de silence avant le coup d’envoi contrairement au souhait du club de Qarabag. L’UEFA ayant refusé cet hommage, le stade se tira complètement pendant une minute après le coup d’envoi. La centaine de supporters nantais est prévenue, reste à savoir quelle sera son attitude. A quinze minutes du coup d’envoi, ils ne sont pas rentrés dans le stade.

Pierre-Yves Leroux à Qarabagh

La compo de Qarabagh

Avec notamment Abdellah Zoubir, virevoltant français notamment passé par Lens. Le Romao sur le banc est par contre un Brésilien qui n’a rien à voir avec l’ancien de l’OM.

Qarabagh: Magmedaliyev – Vesovic, Mustafazade, Huseynov, Jafarguliyev – Garayev, Jankovic – Borges, Ozobic, Zoubir – Owusu.

Replacants: Gugeshavili, Ramazanov, Romao, Almeida, Andrade, Ibrahimibili, Gurbanli, Bayramov, Huseynov, Sheidaev, Akhundzade.

Le onze nantais !

A voir comment le FC Nantes va s’animer. Cela peut être un 4-2-3-1, voire une défense à trois avec Fabio ou Corchia dans un rôle axial et Simon en piston.

Nantes: Lafont – Fabio, Castelletto, Pallois, Corchia – Sissoko, Moutoussamy – Ganago, Blas, Simon – Mohamed.

Replacants: Descamps, Petric, Girotto, Appiah, Merlin, Coco, Chirivella, Guessand, Bamba.

La Ligue Europa, c’est sur RMC Sport !

>> Découvrez les offres pour voir Qarabag-Nantes et la Ligue Europa!

Suivez Qarabag-Nantes en direct !

Coup d’envoi à 18h45 de ce match après un long déplacement en Azerbaïdjan, dans un pays touché par un conflit à la frontière avec l’Arménie.

Les Nantais veulent confirmer leur belle victoire dans les arrêts de jeu contre l’Olympiacos et faire carton plein avant la double confrontation contre Friborg.

Leave a Comment