Messi l. a. classe, Mbappé méconnaissable

Lionel Messi, encore décisif avec Paris Panoramic

Le but décisif de Lionel Messi, les parades somptueuses de Lopes, mais égallement la déception Kylian Mbappé : retrouvez les Tops et les Flops de ce match entre Lyon et le PSG (0-1).

TOPS

Messi, encore un geste de classe

Les matches s’enchaînent et on revoit enfin le vrai Lionel Messi. Auteur d’une magnifique passe décisive face à Brest il ya une semaine (1-0), d’un match plein à Haïfa mercredi dernier (1-3), l’Argentin a encore été décisif en étant efficace sur sa première occasion. Servi par Neymar, il a parfaitement ouvert son pied pour tromper Lopes (5e). Auteur de 7 frappes au total, dont 5 cadrées, il aura été le Parisien le plus dangereux balle au pied et aura notamment réussi le geste de la soirée juste après la pause sur une feinte parfaite sur Lopes, avant frappe savoir ligne par lukeba.

Lopes a maintenu l’OL dans le match

Quelle prestation incroyable d’Anthony Lopes dans sa cage. Car s’il a été battu d’entrée, le gardien lyonnais a réalisé de superbes parades par la suite, déconcertant les trois attaquants parisiens. On retiendra notamment ses deux dernières parades face aux tentatives de Neymar (72e) et de Messi (78)e). Si les Lyonnais ont résisté, ils le doivent en grande partie à leur portier, ainsi qu’à Thiago Mendes, égallement performant malgré les critiques récentes.

Fabian Ruiz, une première encourageante

Après être entré lors des deux derniers matches, Fabian Ruiz a fêté sa première titularisation avec sa nouvelle équipe du PSG ce dimanche soir. Et l’Espagnol a été plutôt convaincant, participant notamment à l’action du but Parisien. Propre dans son jeu, il a évolué plus haut que son compère Verratti au milieu et a assuré des relais intéressants dans l’entrejeu. Son pied gauche ainsi fait du bien pour écarter le jeu. S’il a baissé de pied après la pause, il représente une belle alternative à Verratti et Vitinha.

FLOPS

Mbappé n’était pas dedans

Habituellement si percutant, Kylian Mbappé semble méconnaissable depuis quelques semaines. S’il a parfois marqué ou délivré une passe décisive lors des derniers matches, il n’a pas été décisif à Lyon. En cause, un certain déchet dans son jeu où ses accélérations n’ont jamais abouti sur des occasions dangereuses. Il s’est ainsi parfois emmêlé les penceaux et a fini par s’agacer. Nul doute que le rassemblement avec l’équipe de France devrait lui faire du bien.

Lyon n’y a pas assez cru

L’OL peut nourrir des regrets dans cette rencontre qui l’a vu enregistrer seulement 34% de possession de balle. Laissant volontairement le ballon aux Parisiens, les hommes de Peter Bosz ont fait mal en contre-attaque dans un dispositif offensif en 4-4-2 avec l’association de Dembélé et Lacazette. Plusieurs occasions qui ont eu le don de perturber la défense parisienne. Mais ils se sont montrés trop brouillons à l’approche du but adverse et s’inclinent au final logiquement.

Paris, des soucis récurrents

Le PSG s’est fait peur et ne peut s’en prendre qu’à lui-même. Au-delà le fait de ne pas avoir “tué” le match, le club de la capitale an affiché une certaine fébrilité sur les offensives lyonnaises. Lorsque le ballon s’approchait de leur but, les défenseurs parisiens ont multiplié les dégagements en catastrophe, comptant davantage sur la maladresse de l’adversaire pour repousser le danger. L’équilibre de l’équipe est encore en cause et Christophe Galtier a deux semaines devant lui pour travailler sur ce point fondamental pour aller plus loin dans toutes les compétitions.

.

Leave a Comment