Le Actual remporte le derby de Madrid contre l’Atlético et reprend l. a. tête du Championnat

Dans un derby bouillant pimenté par des tensions à chaque contact ou presque, le Real Madrid a battu l’Atlético (2-1) sans convaincre, ce dimanche en clôture de la 6e journée de Championnat. Les hommes de Carlo Ancelotti poursuivent ainsi leur sans-faute (8 victoires en 8 matches, toutes compétitions confondues) grâce à un réalisme à toute épreuve.

Avant les deux superbes actions converties en but en première période, sur seulement trois occasions, les visiteurs ont laissé l’Atlético s’installer dans leur camp. Les Colchoneros ont porté le danger sur le but de Thibaut Courtois dans les 15 premières minutes par Felipe, dont le coup de tête a frôlé la transversale (6e), Yannick Carrasco, contré par Dani Carvajal (12e), et Joao Felix, sur le corner suivant, contré par le dos de Toni Kroos. Mais comme souvent, le real a finalement ouvert le score sur sa première tentative.

Alors qu’ils butaient sur une défense bien regroupée, les Merengues ont trouvé la faille par Rodrygo. Aurélien Tchouaméni a délivré une jolie passe par-dessus la défense pour le Brésilien qui a trompé Jan Oblak à bout portant (18e, 0-1). Par sa vitesse, l’attaquant de 21 ans a mis à mal l’arrière-garde adverse (26e, 28e). Dans une construction similaire au premier but, Vinicius a lors été lancé dans la profondeur après un une-deux avec Luka Modric et s’est présenté face à Oblak. Son tir s’est écrasé sur le montant, mais Federico Valverde, au deuxième poteau, a suivi et enfoncé le ballon au fond des filets (36e, 0-2).

2

À 22 ans et 234 jours, Aurélien Tchouaméni est le deuxième plus jeune joueur du Real Madrid à délivrer une passe décisive lors de son premier derby face à l’Atlético de Madrid en Liga au 21ema siècle, Karim 2009 et 323 jours).

Sans offensive offensive dans un système de jeu en 5-3-2, que Diego Simeone n’a pas fait évoluer en seconde période malgré le retard de deux buts, l’Atlético de Madrid est longtemps resté muet face à un adversillaire presque infaible 1 seul tir cadré pour les locaux). Mais à refuser le jeu, le Real a fini par se faire surprendre. Sur corner, Mario Hermoso, entré à la 72e minute, a profité de la sortie manquée de Courtois pour relancer le match de l’épaule (83e, 1-2). Un suspense de courte durée puisque ce même joueur a laissé ses partenaires à dix pour les cinq minutes de temps additionnel, prenant deux cartons jaunes consécutifs (89e, 90e+1).

Grâce à ce succès probant, le Real Madrid reprend sa place de leader de la Liga au Barça et poursuit son début de saison parfait.

.

Leave a Comment