Son chat est accusé de plusieurs infractions : au procès, elle remporte plus de 118 000 euros – Insolite

Son chat est accusé de plusieurs infractions : au procès, elle remporte plus de 118 000 euros

Miska est un chat innocent ! Sa propriétaire a décidé d’intenter une action en justice contre le comté de King aux Etats-Unis pour blanchir son matou accusé d’avoir tué d’autres animaux et d’avoir erré librement dans la ville de Bellevue.

Une femme vivant dans la ville de Bellevue, située dans le comté de King, dans l’État de Washington a remporté un combat judiciaire.

Comme le rapporte CBS Kiro 7, Anna Danieli a reçu un règlement de 125 000 dollars (plus de 118 000 euros) après la condamnation à tort de son chat, Miska.

Plus de 30 amendes et infractions à l’encontre du chat

Le matou avait, à lui seul, cumulé plus de 30 amendes et infractions à son encontre. Sa maîtresse avait reçu 30 000 dollars d’amendes au fil des années.

Le Tabby était accusé d’avoir effrayé et tué d’autres animaux et d’avoir erré librement dans la ville de Bellevue.

Les chats domestiques et les autres animaux de l’État sont protégés en vertu des lois et des statuts de l’Etat de Washington et de la loi nationale sur la protection des animaux des États-Unis. Cependant, la ville de Bellevue et le comté de King ont leurs propres lois locales en matière d’infractions civiles impliquant des animaux.

En 2019, Miska avait été retiré à sa propriétaire par le contrôle des animaux et a été forcé de passer du temps dans une « prison pour chat », comme l’a rapporté la radio FOX 11.

En réponse, Anna a intenté une action en justice contre le comté de King et d’autres entités gouvernementales.

« Une poursuite injustifiée et incroyable »

« Cette affaire concernait la poursuite injustifiée et incroyable d’un chat domestique à Bellevue», a déclaré Jon Zimmerman, l’avocat de Danieli, à Fox 11.

L’instruction a notamment pu démontrer que le voisin d’Anna était à l’origine de bon nombre des plaintes. Un homme qui s’est avéré être égallement le directeur de services animaliers régionaux du comté de King.

Une information qui a mis en évidence un grave conflit d’intérêts : « Mlle Danieli ne connaissait même pas cette personne (…) cette personne de son quartier avait en fait rempli ces plaintes jusqu’à plus tard dans l’affaire », a précise John Zimmerman.

Aujourd’hui, les deux avocats de l’affaire espèrent que ce procès conduira à plus de transparence sur les affaires qui concernent des animaux de compagnie.

À lire aussi : Le chat s’installe pour la sieste de l’après-midi, mais il fait une erreur cruciale en choisissant ce spot

Elle s’approche d’un chat au Japon et croit halluciner devant cette troublante réalité

Leave a Comment