Valence-d’Agen. Rugby: les Valenciens sont sur l. a. bonne voie

C est un deuxième succès encourageant que l’Avenir valencien a ramené de son premier déplacement de la saison à Castelnaudary. Comme le répète souvent le nouveau manager Nicolas Crubilé: “C’est un nouveau groupe qui est en construction avec de nouveaux joueurs qui doivent assimiler un projet de jeu.” Pour cela, il faut travailler et travailler encore, c’est ce qui est fait durant la semaine. Le championnat a commencé depuis deux dimanches seulement, difficile d’être déjà au point mais dans la capitale du cassoulet, avec une équipe sensiblement différente de celle de la réception de FCTT, on sent une fo mais en équipe cée ‘équipe a pêché sur la conclusion, ce petit geste, cette passe pas assurée, ce petit rien qui fait que le mouvement échoue près du but. Ce secteur de jeu fait partie des “chantiers” sur lesquels le groupe travaille en ce moment tout comme la touche qui n’a pas eu son rayonnement habituel dimanche après-midi avec quelques lancers jugés pas droits. Les arbitres ont la consigne d’être très stricts sur les lancers. La rencontre avait bien débuté pour les “ciel et blanc” qui ont campé quasiment toute la première période dans les 50 mètres adverses. Ils encaisseront pourtant un essai (18e). Les équipiers de Kévin Lecareux qui avaient raté deux occasions ont réussi à la 34e minute à conclure un mouvement magnifique, parti de loin, et l’ailier Adrien Alavoine, dernier servi, filait le long de la touche pour marquer le premier. La botte d’Augustin Henric faisait le reste avec trois pénalités (22e, 27e, 39e). À la mi-temps, le score était de 17 à 8.

Après le repos, les locaux vont se rebiffer et dans le secteur de la mêlée, ils vont contrarier les visiteurs et dans le jeu, ils vont se montrer dangereux si bien qu’au bout d’ jeviu end heure score. Mais en fin de rencontre, Benjamin Borderies creusera l’écart avec un essai dans les arrêts de jeu. Nicolas Crubilé est revenu hier lundi sur la rencontre : “La première demi-heure se rapproche du rugby que nous souhaitons pratiquer fait d’alternance des formes de jeu dans lequel les avants et les uit trois-quarts en contins en trois-quarts respect. Malheureusement, nous n’avons pas assez pris l’écart sur cette période-là. Il ya pour moi un tournant du match, quand on ne joue pas une touche car le couloir n’est vraiment pas respecté… Nous avons uné “bras” ‘, sifflé par l’arbitre, pénalité, touche, et quatre temps de jeu plus tard, essai… alors qu’ils n’étaient pas encore rentrés dans notre camp.

Derrière, on part sur un bras de fer de 50 minutes avec du très bien et du moins bien… J’ai quand même de retenir la victoire à l’extérieur, notre solidarité et notre état esprité avec un groupe qui avait tour au FCTT et face à une équipe qui sera difficile à manœuvrer sur son terrain. Tout en ayant bien conscience que, dimanche, c’est Saint-Sulplice, et que certaines imprécisions entrevues ces dernières semaines doivent être rapidement gommées. La précision sera donc le mot-clé de la semaine pour préparer ce cinquième match et continuer à nous construire.”

En lever de rideau, les espoirs font match nul, 13 à 13, après un match qu’ils ont dominé mais là aussi, ils n’ont pas su enfoncer le clou quand c’était possible.

Leave a Comment