À Morlaix, on prépare les joueuses de rugby à jouer entre elles en cadettes – Morlaix



Le Rugby-club du Pays de Morlaix (RCPM) a accueilli, samedi 1er octobre 2022, à Keranroux, les joueuses de moins de 15 ans (nées en 2008, 2009, 2010) venues de 18 clubs bretons, dont dix finistériens: « Le Rugby-club du Pays de Morlaix (RCPM) Finistère est en pointe pour le rugby féminin. Cela tient au travail remarquable qui est réalisé dans les clubs » a commenté Sabrina Galliou, cadre départementale du Comité du Finistère (CD 29).

Fidéliser les filles en cadettes

À l’école de rugby, les filles évoluent avec les garçons dans des équipes mixtes : « C’est fini après 15 ans, et c’est un changement important qui peut amener certaines filles à renoncer à jouer en cadettes ! L’idée, c’est de préparer cells qui jouent déjà au rugby, mais aussi cells qui voudraient débuter, à évoluer entre filles uniquement » a précisé Sabrina Galliou. À l’occasion de ce regroupement régional, le premier d’une série de six, les cadres techniques, Guillaume Perrin-Alberti (CD 29) et Bertrand Quiviger (Ligue), secondés par les entraîneurs des clubs, on donc mis en place des ateliers de circulation de balles, d’oppositions, de postures lors des mêlées.

Le cross-rugby

« Les rencontres chez les cadettes se jouent généralement à sept ou à dix. Beaucoup de clubs n’ont pas les effectifs suffisants, et les joueuses doivent alors rejoindre un collectif entièrement féminin, comme le Rugby Club des Féminines du pays de Brest, qui rassemble des joueuses licenciées dure dans Nordès. Mais certaines refusent de partir, et c’est pourquoi nous avons institué le cross-rugby » a poursuivi Sabrina Galliou. Ce dispositif permet, par exemple aux cinq Morlaisiennes qui joueront en cadettes de rester au RCPM. En effet, une equipe adverse, plus nombreuse, devra s’adapter et n’aligner que cinq joueuses.

Leave a Comment