Que faire face à un chien agressif ?

Chaque année, des dossiers médicaux sont ouverts suite à des blessures causées par des chiens. Mais quelle attitude adopter face à un chien agressif ?

Qu’il s’agisse d’une balade dans la nature, d’une sortie en ville ou de tout autre contexte, se retrouver face à un chien ayant une posture agressive est, avec raison, source d’anxiété. Les causes de l’agressivité d’un chien sont multiples. Elle peut être provoquée par l’instinct territorial, l’instinct maternel d’une chienne voulant protéger ses petits, la peur, la garde d’un objet ou de nourriture… Cependant, l’agression en elle-même est souvent le résultat d’une défaillance dans l’éducation du chien. Quoi qu’il en soit, certains signes reconnaissables montrent l’hostilité de l’animal. Un chien dominant prêt à attaquer aura ainsi une posture droite, le poil et les oreilles dressés, le regard fixé sur sa cible. Au contraire, un chien stressé ou angoissé sera prostré, les oreilles et la queue baissées.

Chien agressif : l’attitude à adopter

En premier lieu, il ne faut pas aller au-devant des chiens inconnus. La plupart des agressions surviennent justement lorsqu’on pensait avoir affaire à un chien doux et malléable. Par ailleurs, il ne faut pas provoquer le chien en adoptant soi-même une posture agressive ou en cherchant à le coincer quand celui-ci a une attitude de défi. Il est fortement déconseillé de regarder le chien dans les yeux, car l’animal prendrait cela pour de la provocation. Il convient de garder une attitude calme, les bras le long du corps, de ne pas crier ni de faire de gestes brusques. Il ne faut pas non plus lui tourner le dos, mais s’éloigner doucement en ignorant son comportement hostile, sans fuir de manière ostensible, car cela exacerberait son instinct de chasseur. La maîtrise de soi est ainsi primordiale.

Se défendre face à l’attaque d’un chien

Avant de passer à l’attaque, le chien montrera toujours des signes d’hostilité en grognant ou en montrant les crocs. C’est la phase d’intimidation, qui précède celle de l’agression. Si l’agression est inévitable et qu’il ya affrontement, il faut se protéger avec un objet (parapluie, sac, bâton…). Pour se défendre face à l’attaque d’un chien, il est bon de connaître ses parties sensibles : le museau, les yeux et la nuque. En cas de chute, il est recommandé de se mettre en boule et de protéger les parties du corps les plus vulnérables (visage et nuque). Par ailleurs, il est essentiel de mettre en garde les enfants, qui considèrent les chiens comme des peluches vivantes. Le chien a aussi ses propres codes : entendre un enfant hurler ou le voir s’approcher à 4 pattes peut le déstabiliser et susciter une attitude agressive.

Leave a Comment