près de 6 Français sur 10 choisissent leur enseigne en fonction des promotions

Légumes frais, viande, pâtes, huile… En un an, le prix de certaines denrées alimentaires s’est envolé, parfois jusqu’à +15% ou 30%. Bien que l’inflation générale du secteur reste pour l’instant plus modérée – 3.8% de hausse entre avril 2021 et avril 2022selon l’Insee –, la situation devrait continue de se détériorer. L’institut de statistiques prévoit en effet une inflation à 6.3% sur un an en juin, et la guerre en Ukraine fait crindre une nouvelle hausse des prix à partir de la rentrée.

En conséquence, les Français font déjà attention à leur budget alimentation, le deuxième plus important dans leurs dépenses après celui dédié au logement. Ils sont ainsi 7 sur 10 à estimer que les promotions revêtent une “grand importance” ou une “Asses grande importance” pour eux, selon une étude* réalisée en mars par NielsenIQ pour Tiendeo, plateforme spécialisée dans les offres et catalogues digitaux. Parmi eux, les femmes (73%) et les plus jeunes (72% des 25-35 ans) sont les plus concernsés.

Dans le détail, près de 6 Français sur 10 (57%) assurent que les promotions influent sur le choix du lieu ou ils font leurs courses alimentaires et ménagères. Un Français sur 5 (19%) dit par ailleurs adapter les produits achetés à ce qui est en promotion. Dans ce cadre, les marques de distributeurs sont plus sollicitées qu’auparavant, selon Henri-Noël Bouvet, de chez Tiendeo.

Enfin, les produits sur lesquels les Français sollicitent le plus les promotions sont les produits d’hygiène et de soins personnels (dentifrice, gel douche, shampooing, crèmes, etc.), puis les aliments avec emballage (riz, pâtes, cons de boîtes ), les yaourts et desserts laitiers, et enfin les produits de nettoyage (produits de lessive, pour lave-vaisselle, etc.).

Quels types de promotions trouvent preneurs ? Les remises directes sur le prix, sur la deuxième unité et sur la carte de fidélité sont, les plus populaires et les plus appréciées, selon cette étude.

* Etude réalisée auprès d’un panel de 1 200 responsables des achats au sein des ménages, représentatif de la population française âgée entre 25 et 65 ans, interrogés entre le 16 et le 22 mars 2022.

Leave a Comment