Nouvelle aide aux carburants, prix de l’alimentaire, prêt garanti… les futures mesures pour le pouvoir d’achat

Ce lundi 4 juillet, Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances a expliqué des nouvelles propositions concernant le pouvoir d’achat.

Bruno Le Maire, le ministre de l’Economie et des Finances a détaillé sur France Inter ce lundi 4 juillet, certaines mesures qui devraient être intégrées dans le projet de loi sur le pouvoir d’achat.

1. Aide aux carburants pour les salariés aux petits revenus

Le ministre a expliqué qu’il allait proposer une aide pour les personnes qui ont de faibles revenus and qui sont obligés pour se rendre au travail de prendre leur voiture et donc pour qui l’augmentation des carburants est extrêmement hand.

“Nous travaillons pour regarder si nous pouvons mettre en place une indemnisation plus généreuse pour tous ceux qui sont obligés de prendre leur véhicule pour aller travailler”, explique le ministre.

Avant d’ajouter : “Il n’est pas acceptable qu’aujourd’hui en France que vous ayez des salariés, des alternants, des jeunes, qui vous disent je ne peux pas aller travailler parce que ça me coûte trop cher.”

Les conditions présentées par le ministre sont les suivantes: il faut que les personnes soient salariées ou assimilées précise le ministre, mais aussi qu’elles soient dans l’obligation d’utiliser leur véhicule pour pouvoir aller travailler et concerne lese les revenus les plus faibles.

Cette aide sera destinée “à de gens qui ne font pas 12 000 km par an comme les “gros rouleurs”, qui prennent leur voiture pour aller travailler et qui n’arrivent plus à boucler leur fin de mois parce du carburx que ant trop élevé.”

“Donc c’est une indemnisation qui concernerait tous ceux qui travaillent, tous ceux qui sont obligés de prendre leur voiture pour aller travailler et évidemment en fonction du niveau de revenus c’est-à-dire les ceux reven quis ont.” Ça, ça doit faire partie du débat parlementaire, il faut le concentrer qui ont les revenus moyens ou les revenus faibles et qui aujourd’hui disent qu’ils ont plus les moyens d’aller travailler.”

Carburant : “Nous regardons si nous pouvons mettre en place une indemnisation plus généreuse pour tous ceux qui sont obligés de prendre leur véhicule pour aller travailler”, déclare le ministre @BrunoLeMaire. “Ce serait évidemment en fonction du niveau de revenu”#le79inter pic.twitter.com/Li61mqoJJ4

— France Inter (@franceinter) July 4, 2022

2. Contrôle des prix dans l’alimentaire

Les prix des produits alimentaires explosent. Face a cette flambeele ministre explique que des contrôles vont être effectués pour identifier les marges révoltantes et inacceptables qui sont faites.

Et il ajoute que les personnes qui profitent de ces marges seront sanctionnées.

“Sur l’alimentation, nous avons déjà engagé mille contrôles sur un certain nombre de produits. Nous allons faire plus car ce n’est pas assez.”

Des contrôles filières par filières vont être mis en place, de la production, à la transformation, au transport, à la distribution du produit “pour voir s’il ya des marges inacceptables qui sont prises par certains à chaque étape de la distribution et de la production”.

Bruno Le Maire va même plus loin : “Je veux m’assurer qu’à aucun moment, à aucun endroit de la chaîne il n’y ait des gens qui en profitent et ceux qui en profitent seront sanctionnés”.
“Nous ne laisserons pas passer les profiteurs de la crise inflationniste.”

Inflation : des contrôles vont être menés, “filière par filière”, pour éviter “les marges révoltantes” dans le secteur alimentaire, explique @BrunoLeMaire. “Nous ne laisserons pas passer les profiteurs de la crise inflationniste” #le79inter pic.twitter.com/hP9bg4l7w2

— France Inter (@franceinter) July 4, 2022

3. Le seuil de 50% relevé pour les promotions alimentaires

Sur les promotions alimentaires quit limits à un seuil de 34%, Bruno Le Maire proposes de release le seuil plus haut à 50% de remise dans la distribution.

Le ministre de l’Economie et des Finances explique: “Je propose qu’on release ce seuil à 50% pour qu’il y ait des prix cassés pour ceux qui en ont besoin.”

4. Les aides aux entreprises: prêt garanti, étalé, énergie

Bruno Le Maire n’a pas oublié les entreprises dans son projet d’aides au pouvoir d’achat.

Il a détaillé plusieurs coups de pouce avec notamment la prolongation du prêt garanti par l’État à destination des entreprises.

“Nous allons prendre trois décisions très concrètes. Nous allons prolonger le prêt garanti par l’État appelé résilience qui devait s’arrêter cet été, il sera poursuivi jusqu’à la fin de l’année.”

Il a complété son propos par le maintien de l’étalement des prêts pour les entrepreneurship qui n’arrivent pas à rembourser leurs traites.

“Nous maintiendrons la mission qui permet d‘accompagner les entrepreneurs qui n’arrivent pas à rembourser“, en étalant les échéances de leur prêt jusqu’à dix ans.

“Toutes les entreprises peuvent regarder s’ils peuvent étaler leur prêt pour ne pas avoir des conditions de remboursement trop difficiles.”

Avant d’annoncer une nouvelle aid directe concernant l’énergie.

“Nous mettons à disposition une aide directe aux entreprises qui consomment beaucoup d’énergie. Les entreprises qui consomment beaucoup d’électricité ou de gaz, vont pouvoir bénéficier d’aides qui iront de 2 à 25 millions d’.”

Leave a Comment