Miner du bitcoin et prendre le fisc pour un imbécile : au Kazakhstan, c’est non !

Paradis du minage, bientôt un mirage ? – Alors que le Kazakhstan était considéré comme l’un des pays les plus favorables au minage de Bitcoin (BTC), il semblerait que les choses soient en train de changer. Et ce d’autant plus que les autorités du pays viennent de découvrir que plusieurs entreprises de minage ont bénéficié de réductions d’impôts, sans y être pourtant éligibles.

Le Kazakhstan déjà décidé à sévir contre les entreprises de minage de BTC

Le president du Kazakhstan, Kassym-Jomart Tokayev, a ordonné aux autorités d’identifier l’ensemble des entreprises de minage de cryptomonnaies, en vue à terme d’augmenter la taxe d’électricité qu’elles sont tenues de payer.

Cette injonction a mené les autorités kazakhes à démanteler 106 installations illégales de minage de cryptos, lesquelles ont dû immédiatement cesser leurs activités.

S’agissant de la taxe applicable aux mineurs introduite à l’été dernier, elle s’élève actuellement à 1 tenge (soit environ 0,0023 $) par kilowattheure utilisé pour l’activité de minage. D’après les médias locaux, les autorités du Kazakhstan envisagent de multiplier cette taxe par 5 ! Le chef d’État Tokayev a déclaré :

« Le taux actuel est négligeable. J’instruis le gouvernement d’élaborer une augmentation multiple de cet impôt dans les plus brefs délais. »

Par ailleurs, les autorités du pays ont découvert que plusieurs entreprises de minage de cryptos ont usé d’un stratageme pour bénéficier de crédits d’impôt. En réalité, elles n’auraient pas dû bénéficier de cet allégement d’impôts.

>> Tant que vous restez en crypto, pas d’impôt ! Inscrivez-vous sur la plateforme crypto de référence FTX (lien affilié) <<

Alors si en plus elles bénéficient illégitimement d’allégements d’impôts !

D’après une information du 3 avril 2022, cinq entreprises de minage de crypto ont bénéficié d’avantages fiscaux importants. Ces avantages leur auraient permis d’obtenir l’équivalent de 18 millions de dollars d’exonérations fiscales. Pourtant, ces entités minières n’auraient pas dû en bénéficier, car ces avantages fiscaux étaient réservés aux entreprises engagées dans le développement d’innovations. Or, cela ne vise pas les entreprises de minage cryptos.

Ces entités de minage sont devenues résidentes du hub d’Astana, un parc technologique au Kazakhstan, afin de recevoir ces soutiens financiers. Pourtant, d’après un représentant des comptes du pays cela n’aurait pas dû être le cas :

« La tâche du hub est d’attirer et de mettre en œuvre des projets d’investissement dans les technologies informatiques. Sur la base des résultats de notre audit, une recommandation a été faite au gouvernement pour améliorer la législation dans ce domaine. »

Akylbay Ibraev, Representant du Comité des comptes au Kazakhstan

Ainsi, le Comité des comptes kazakh va proposer des amendementments pour éviter que de telles situations se reproduisent à l’avenir.

En Malaisie égallement, les mineurs de Bitcoin (BTC) commencent à attirer l’attention des autorités ! En effet, le minage de cryptomonnaies serait à l’origine d’un nouveau type de criminalité qui est le vol d’électricité.

Comme au Kazakhstan, les régulateurs malins chercheront toujours à taxer l’industrie crypto.. N’attendez pas les futures contraintes réglementaires pour vous exposer au Bitcoin ! Inscrivez-vous vite sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Leave a Comment