LIGUE 1 – “Il ya eu un déclic” : Neymar, le renouveau

Et si toutes les attentes autour d’une équipe all-star se concrétisaient enfin après des mois (voire plus) à espérer ? Les premières lueurs de cette nouvelle saison vont en tout cas dans ce sens-là. Si Lionel Messi semble s’être retrouvé sur ses premières apparitions de pré-saison, un autre joueur a égallement fait montre de tout son talent ces derniers jours. Un talent indiscutable mais qui avait tendance à être un peu trop dissimulé, celui de Neymar.
Dimanche dernier, lors du Trophée des champions conquis face au FC Nantes (4-0), le Brésilien a rappelé, si besoin il y avait, quel “joueur de classe mondiale” il était, comme l’a lui-même reconnu son entraîneur Christophe Galtier en fin de rencontre. Sa prestation a laissé augurer une âme retrouvée et une connexion sensible avec ses partenaires sur la pelouse.

League 1

La L1 passe à quatre descentes : Des tensions à prévoir “assez tôt dans la saison”

IL YA 12 HEUR

Tout d’abord, par un but somptueux. Dans une position quasiment semblable, quoique légèrement plus axiale, à celle d’un certain Barcelone – PSG de mars 2017, le Brésilien a placé son ballon au sol aux 25 mètres et a pris son élan. Quelques secondes plus tard, le ballon se logeait dans la lucarne gauche du but d’Alban Lafont. Neymar a marqué sur coup franc, son premier depuis 47 tentatives et une rencontre de decembre 2019 face à Montpellier.

Il s’agit du 8e coup franc direct converti sous le maillot du PSG pour le numéro 10 brésilien. Mais face à Nantes, Neymar ne s’est pas contenté de briller dans cet exercice bien spécifique. Il a égallement inscrit un doublé en transformant un penalty qui a laissé Lafont pantois, sur sa ligne, et offered une quasi passe décisive à Lionel Messi, prolongée par Pablo Chirivella, sur le premier but Parisien.

Et tout ça sans Mbappé…

Globalement, l’impression laissée fait saliver. Si le FC Nantes n’est bien évidemment pas de la caste des plus grandes écuries européennes, il a permis aux hommes de Christophe Galtier de jauger leur entente sur le terrain. Et celle-ci fut reelle. Sans Kylian Mbappé, suspendu, l’attaque parisienne n’a pourtant pas été en manque d’inspiration, et Neymar s’est mué en créateur autant qu’en finisseur. Deux rôles qui lui iront à ravir quand les grands rendez-vous se présenteront au cours de la saison.

Lorsque Kylian Mbappé sera de retour, qui sait ce que pourra donner le trio de stars parisien. Messi a retrouvé de la finition, Neymar de la vision de jeu, et la vitesse d’un champion du monde devrait s’ajouter dans ce trio interchangeable qui laisse à leur entraîneur pléthore d’options offensives.

A Tel-Aviv, “on a retrouvé Neymar”, assure Luis Fernandez, consultant BeIN Sports et ancien joueur du Paris Saint-Germain. “Il ya tellement de critiques qui lui tombent dessus qu’il a envie de les faire taire. Il s’est peut-être préparé différemment. C’est une question d’attitude et de mentalité. Il a vraiment envie d’être reconnu autrement que ce qu’on dit sur lui. Il est en train de changer, il ya eu un déclic”poursuit l’ex-technicien parisien.

Une presence defensive

Il est vrai que l’ancien Barcelonais a semblé mettre la nonchalance au placard au profit d’une débauche d’énergie qui lui était peu connue auparavant. “Tu défends maintenant?”, lui a même lancé en plein match l’entraîneur nantais Antoine Komboaré pour insister sur le changement d’attitude du Brésilien par rapport à l’image qu’il renvoyait jusqu’ici.

“Il faut toujours insister sur le replacement pour éviter que cette équipe soit coupée en deux”, a expliqué Christophe Galtier au micro de Prime Video après sa victoire au Trophée des champions. La consigne a donc été respectée par les joueurs du PSG et notamment par Neymar. “Quand on est physiquement bien, c’est qu’on fait les efforts nécessaires et qu’on est capable de les répéter, observe Luis Fernandez. Il a peut-être eu une price de conscience pour changer de comportement.”

Lionel Messi, Neymar, Christophe Galtier et Kylian Mbappé, le 18 juillet 2022, lors de la tournée estivale du PSG au Japon

Credit: Getty Images

Et cette price de conscience se traduira peut-être dans les stats. L’année dernière, Neymar a compilé 13 buts et 6 passes décisives en 22 matchs, un bilan certes bon mais bien moins rayonnant que celui de sa première saison parisienne, en 2017-2018, où il avait tourné à 19 en buts 20 sorties. En ce début de saison, la machine est bien lancée avec déjà un autre doublé et une offrande lors d’un match de préparation face au Gamba Osaka lundi 25 juillet.

La relation Neymar – Messi retrouvée ?

A chaque fois, une valeur revient dans l’équation : Lionel Messi. La relation entre l’Argentin et le Brésilien semble ne jamais avoir aussi bien fonctionné depuis que Messi a débarqué au PSG la saison dernière. Le Trophée des champions en est l’illustration parfaite. Les deux hommes se sont constamment recherché et l’alchimie qui faisait leur force à Barcelone a de nouveau éclaté au grand jour.

“Avec Messi, ça marchera toujours, ils ont une relation particulière, différente. Ils s’apprécient énormément. Messi l’a beaucoup aidé à Barcelone, il a pris du plaisir à jouer au Barça, ça ne s’oublie pas, ils sont restés très proches. Une amitié est née à Barcelone et elle est toujours présente”, relate Luis Fernandez.

Lionel Messi et Neymar

Credit: Getty Images

Cette relation pourra d’autant plus être travaillée que Christophe Galtier a décidé de se laisser la possibilité de faire permuter les deux joueurs dans son système de jeu en 3-4-1-2. Ainsi, Neymar, qui devrait débuter devant avec Kylian Mbappé, pourrait prendre la place de numéro 10 de Messi durant certains matches, voire certain phases de jeu. Néanmoins, Luis Fernandez tend à nuancer l’impact du système sur les performances de Neymar : “Ce n’est jamais un système qui fait qu’un joueur change. C’est toujours le ressenti du joueur, ce qu’il a envie de faire, de montrer sur le terrain.”

Et cette année plus que les autres, Neymar a beaucoup à montrer. Car, outre la Ligue 1 et la Ligue des champions, visée par le nouveau projet moins “bling-bling” des Qatariens, les joueurs sont égallement focalisés sur la grande échéance internationale de fin d’année civile. “Ça démarre bien, mais ce n’est que le premier match, cela va demander confirmation car il ya une grosse attente. Il ya la Coupe du monde qui va arriver”, rappelle l’ancien entraîneur du PSG. Une perspective que Neymar n’oubliera pas en décembre, avant d’entamer ce qui pourrait être le clou d’une année réussie, la phase finale de Ligue des champions.

League 1

Longoria sur la polémique Veretout : “Il faut respecter les personnes”

IL YA 14 HEUR

League 1

Encore un gros coup pour Nice : Schmeichel s’engage jusqu’en 2025

IL YA 15 HEUR

Leave a Comment