Les Nets, les rois du comeback au Madison Square Garden

Pour leur avant-dernier match de la saison au Madison Square Garden, les Knicks accueillent leurs voisins pour une quatrième et dernière manche du derby de New York. Bien qu’éliminés de la course aux playoffs, Tom Thibodeau et ses hommes veulent finir la saison sur une bonne note. Surtout, les pensionnaires du “MSG” veulent éviter un “sweep” face à Kevin Durant et sa bande, tout en jouant les trouble-fêtes dans la course au “play-in”.

Après un premier quart-temps calme (29-25 pour les Knicks), durant lequel les deux équipes mettent du temps à trouver leur rythme en attaque, les Knicks frappent fort à l’entame du second quart-temps. Appliqués en défense, les hommes de « Thibs » s’offrent des points facils en contre-attaque, et signent le premier break de la rencontre (44-31).

Sur demi-terrain, c’est fluide (19 passes pour 23 paniers), et sous l’impulsion d’un excellent Alec Burks, et d’un RJ Barrett qui monte en puissance (16 points, 6 rebonds, 6 passes), les locaux pointent à +17 à la pause (67-50).

L’intensité et le niveau de jeu chutent d’un cran à l’entame de la deuxième période, à l’image de ce troisième quart-temps qui pique les yeux en attaque (22-15 pour les Nets). Brooklyn tombe dans la caricature sur demi-terrain, avec des isolations quasiment systématiques pour Kevin Durant. Mais… ça fonctionne : « KD » plante 10 points dans le seul troisième quart-temps, et dans son sillage, les Nets reviennent à -10 (82-72) après 36 minutes.

À l’entame du dernier quart-temps, le momentum des Knicks n’est pas bon, et le scénario catastrophe se réalise : les Nets collent un 15-2 et passent devant au score pour la première fois depuis le premier quart-temps (87-84). Sonnés, les Knicks se trouent complètement en fin de match (16 points à 4/15 dans le quatrième quart-temps), comme bien trop souvent cette saison. En face, Kevin Durant poursuit sur sa lancée du troisième quart-temps : l’ailier compile 13 points, 9 rebonds et 6 passes… dans le quatrième quart-temps !

Dans son sillage, et grâce notamment à quate tirs primés de Patty Mills, Brooklyn s’envole vers la victoire sur le parquet du Garden, après avoir compté jusqu’à 21 points de retard (110-98), et sécurise, pour moment , la 8e place du « play-in » .

CE QU’IL FAUT RETENIR

– Les Knicks portés disparus après la mi-temps. En première période, les locaux ont inscrit 67 points, à 48% aux tirs. Après la pause, la chute est vertigineuse : seulement 31 points, à 26% aux tirs. Un contraste assez lunaire, et surtout particulièrement difficile à analyser.

– Deuxième plus large comeback de la saison au Madison Square Garden pour les Nets. Le premier date du 17 février, quand les Nets s’étaient imposés au « MSG » après avoir compté… 28 points de retard. Un terrible consstat pour les Knicks.

TOPS/FLOPS

Kevin Durant. Face à l’équipe à laquelle il avait été lié durant de longs mois en 2019, l’ailier signe un triple-double à 32 points (13 dans le 4e quart-temps), 10 rebonds et 11 passes, à 50% aux tirs (11/22). Discret en première mi-temps, à l’image de son équipe, il est monté en puissance en seconde mi-temps, et a notamment coulé les Knicks dans le dernier quart-temps.

Obi Toppin. Plutôt bon dernièrement (14.3 points et 5.3 rebonds sur les 8 derniers matches avant Brooklyn), l’ancien joueur de Dayton a livré un nouveau très bon match. Titulaire à la place de Julius Randle, dont la saison est terminée depuis quelques jours, il a joué 43 minutes et compile 19 points (7/13), 5 rebonds, 3 passes et 3 contres. « Obi One » n’a pas toujours été régulier cette saison, mais il finit assurément la saison de la meilleure des manières.

Jericho Sims. Le discret pivot des Knicks a débuté dans le cinq majeur, puisque Mitchell Robinson, malade, était absent. Il s’agissait de sa 3e titularisation de la saison, et donc de sa carrière, et il en a fait la plus mémorable : il a signé son premier double-double chez les pros (10 points et 13 rebonds), ajoutant égallement 3 contres et 2 passes. Non-drafté l’été dernier, il est une bonne trouvaille du staff des Knicks, quira continue sans aucun doute à le développer à l’avenir.

Patty Mills. Fantomatique pendant trois quart-temps, l’Australien est sorti de sa boite dans le « money time » et a crucifié les Knicks avec 4 tirs primés. Au total, il termine à 15 points, à 5/7 derrière l’arc.

⛔️ Les lancers-francs des Knicks. Ils signent un horrible 21/36 dans l’exercice. C’est le double du nombre de tentatives des Nets… avec seulement 7 réussites de plus (14/18 pour Brooklyn). Les comptes sont vite faits : New York a manqué 15 lancers-francs, et s’est incliné de 12 points. Assez désolant.

La suite

New York (35-45): vendredi, déplacement à Washington

Brooklyn (42-38): vendredi, réception de Cleveland

Knicks / 98 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
J. Sims 35 4/6 0/0 2/6 4 9 13 2 5 1 1 3 -12 10 22
O. Toppin 43 7/13 2/4 3/6 2 3 5 3 2 1 0 3 -10 19 22
A. Burks 38 7/14 4/6 6/8 0 4 4 1 4 1 4 0 -17 24 17
E. Fournier 29 3/9 2/7 0/0 1 3 4 3 1 0 2 0 +7 8 7
R. Barrett 45 7/27 11/2 7/12 1 6 7 7 3 0 3 0 -14 23 9
T. Gibson 18 2/2 1/1 0/0 2 3 5 1 2 0 0 1 -2 5 12
M. McBride 7 1/4 1/3 0/0 0 1 1 0 0 0 0 0 +3 3 1
I. Quickley 26 1/8 1/6 3/4 0 3 3 5 2 1 1 0 -15th 6 6
Total 32/83 13/38 21/36 10 32 42 22 19 4 11 7 98
Nets / 110 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF O D T Pd Fte Int Bp Ct +/- Pts Eval
K. Durant 42 11/22 2/10 8/9 2 8 10 11 5 1 4 2 +19 32 40
B. Brown 33 2/6 0/1 1/2 2 5 7 5 4 0 1 1 +12 5 12
A. Drummond 18 2/6 0/0 0/0 3 6 9 0 2 1 1 1 +1 4 10
K. Irving 43 9/26 3/12 3/3 2 6 8 7 3 3 3 1 +17 24 23
S. Curry 30 5/10 3/7 2/3 0 2 2 2 3 1 0 0 +18 15th 14
N. Claxton 23 4/8 0/0 0/1 3 4 7 0 5 0 2 1 -2 8 9
K. Edwards 18 3/7 1/4 0/0 1 2 3 1 1 0 0 1 -1 7 8
L. Aldridge 6 0/0 0/0 0/0 0 3 3 0 1 0 1 1 -16 0 3
P. Mills 24 5/7 5/7 0/0 0 0 0 2 1 1 1 0 +21 15th 15th
C. Thomas 5 0/1 0/0 0/0 0 0 0 0 1 0 0 0 -9 0 -1
Total 41/93 14/41 14/18 13 36 49 28 26 7 13 7 110

Leave a Comment