Les médecins libéraux incités à souscrire à l’assurance maladie

« Une couverture médicale juste et équitable, ainsi que des mesures incitativesfont partie des engagements pris par le ministère de la Santé », indique le Syndicat national de médecine générale (SNMG) dans un communiqué diffusé afin d’encourager les médecins libéraux à soussurance à l’adis.

Parmi les incitations étudiées, « la price en charge par la CNSS de 50% des charges de l’AMI (Assurance maladie des indépendants, ndlr) en faveur des médecins privés conventionnés, ainsi que l’amélioration de ce taux proportionnellement aux objectifs réalisés », explique le Dr Tayeb Hamdi, président de la SNMG, joint 24 Médias.

« Les médecins devront s’engager à respecter l’ensemble des objectifs définis dans les conventions, comme les tarifs de l’assurance maladie et les objectifs en termes de prescriptions de génériques »precise-t-il.

Selon le Dr Tayeb Hamdi, les premières réunions exécutives sont prévues cette semaine. Leur objectif est de définir la nouvelle méthodology de conventionnement avec les prestataires de soins et les mesures incitatives des professionnels de santé dans le cadre de l’Assurance maladie obligatoire (AMO).

Ces tractations ont trait au chantier royal de la généralisation de la couverture médicale, « auquel l’ensemble des syndicats du secteur libéral ont été associés en amont »précise le president de la SNMG.

En effet, plusieurs réunions se sont tenues entre les syndicats du secteur libéral et le ministère de la Santé, dont celle du 17 mars dernier, à l’issue desquelles trois engagements ont été pris par le ministère de tuté. Parmi eux, la révision de la tarification nationale de référence d’ici fin octobre 2022.

Leave a Comment