les Français estiment manquer de 490 euros par mois pour vivre convenablement

Ce montant an augmenté de 23 euros en un an, selon une enquête CSA Research pour Cofidis.

Pour vivre convenablement, les Français considèrent qu’il leur manque en moyenne 490 euros. Un montant en hausse de 23 euros par rapport à la dernière édition du baromètre du pouvoir d’achat Cofidis publiée en septembre 2021.

Derrière cette moyenne, certain social catégories sont bien plus touchées que d’autres par la dégradation de leur pouvoir d’achat sur fond d’inflation et de tensions internationales. 78% des familles monoparentales, 76% des 25-34 ans et 72% des ouvriers affirment que la situation internationale pèse sur leurs finances personnelles, contre 64% pour l’ensemble des Français.

À VOIR AUSSI – Pouvoir d’achat: ce qu’en pensent les Français

Les Français réajustent leur budget

Ces derniers prévoient d’ajuster leurs dépenses en conséquence. 81% des Français s’attendent à devoir restreindre leurs dépenses essentielles sur les douze prochains mois. 25% d’entre eux prévoient même de se limiter sur le chauffage, 23% sur l’alimentation et 20% sur l’eau et l’électricité. Les ménages comptent aussi se priver de certains plaisirs en renonçant à des sorties (55%), à l’achat de vêtements (45%), mais aussi à des voyages (41%), des loisirs (38%) et des produits culturels (36%). «Cela démontre que les Français ne sont pas attentistes et qu’ils se préparent, au contraire, à adapter leur quotidien pour passer le cap de la crise»note Cofidis.

Pour faire face à la hausse des prix, notamment énergétique et alimentaire, les consommateurs devraient bénéficier de mesures de l’État en plus de cells déjà distribuées depuis l’automne dernier. Conformément aux promesses d’Emmanuel Macron lors de la campagne présidentielle dominée par la thématique du pouvoir d’achat, une loi “pouvoir d’achat” est en préparation pour l’été afin d’étendre leaz bouclier le leaz, bouclier le indexer les retraites et les aides sociales sur l’inflation, de mettre en place des subventions sur l’essence ou encore un chèque alimentaire.


À VOIR AUSSI – Pouvoir d’achat: «Aujourd’hui, 6 Français sur 10 bouclent leur fin de mois sans se restreindre», selon Bernard Sananès

.

Leave a Comment