les autorités mettent en garde contre le Bitcoin

Dans un communiqué, Bank Al Maghrib, l’Autorité marocaine du Marché des Capitaux en tant qu’organismes régulateurs et l’Office des changes s’étonnent que malgré les nombreux avertissements, des personnes physiques et morales prosernté dé d’ , tout en sachant les risques qu’elles encourent, puisqu’il s’agit d’une « activité non régulée et caractérisée par une grande volatilité qui occasionne une absence attracting protection pour le consommateur, d’autantsyif plus è et facile d’usage », rapporte La MAP.

À lire : Maroc : malgré l’interdiction de la crypto-monnaie, les transactions de Bitcoin explosent

Les autorités financières tirent surtout la sonnette d’alarme car certains utilisent ce procédé à des fins illicites, en particulier pour le blanchiment de capitaux ou le financement d’activités criminelles. C’est la raison pour laquelle, elles appellent les personnes physiques et morales concernées à se conformer strictement à la réglementation en vigueur.

Leave a Comment