Les 3 raisons de sa mort

L’été dernier, Solana (SOL) était considéré comme un des altcoins les plus prometteurs de l’écosystème blockchain. Après un rallye haussier, son cours avait atteint 250 dollars. Malheureusement, cette belle histoire s’est vite arrêtée. Non seulement la chute du bitcoin (BTC) an entraîné le cours du Solana (SOL) à la baisse, mais les arrêts successifs nuisent à sa réputation. Si le partenariat de Solana avec Alchemy montre que ce réseau attire toujours de grands projets, les difficultés techniques de la blockchain sont une source d’interrogation. Solana doit-il être vu comme un des réseaux les plus importants de la cryptosphère ? Ou son heure de gloire est-elle passée ?

  • Les problèmes à répétition de la blockchain Solana
  • L’apport de Alchemy
  • Une place paradoxale dans l’écosystème blockchain

Les pannes à répétition de Solana (SOL), l’Ethereum killer

Plus les mois passent, plus les railleries tombent sur le réseau Solana. Depuis le premier arrêt en septembre dernier qui avait duré plusieurs heures, les problèmes se répètent de manière régulière. Le dernier en date a eu lieu le mercredi 01 juin pendant plusieurs heures. Un problème de synchronisation entre les validateurs rendait impossible une validation correcte des blocks.

Petite incursion au coeur du réseau Solana (SOL)

On rencontre aussi régulièrement des problèmes de congestion du réseau, en particulier lors de mints attendees. Les problèmes sont tellement fréquents que des plateformes d’échange comme Binance n’hésitent pas à suspendre les retraits vers Solana. Les équipes de Solana labs avaient alors répondu que : « Le réseau Solana connaît actuellement une degradation de ses performances en raison d’une augmentation des transactions à calculs complexes, ce qui réduit la capacité du réseau à [seulement] plusieurs milliers de transactions par seconde. Cela entraîne l’échec de certaines transactions pour les utilisateurs». La blockchain Solana est actuellement en version bêta. On doit donc s’attendre à de prochaines mises à jour sans connaître encore les dates de celle-ci.

Alchemy une infrastructure indispensable de la technologie blockchain

Le réseau Solana n’a cependant pas perdu la confiance des infrastructures. Dernière en date, Alchemy propose maintenant ses services aux développeurs qui veulent utiliser le reseau Solana. Alchemy est un fournisseur de service qui est comparable to ce que propose AWS sur le web. Pour l’instant, Alchemy s’était surtout concentré sur le réseau Ethereum. Ainsi, des applications célèbres comme Aave ou OpenSea utilisent les services de Alchemy. En se tournant vers Solana, Alchemy va faciliter le travail des développeurs de ce réseau. L’equipe du wallet Phantom a déjà exprimé son enthousiasme quant à cette arrivée.

En fait, Alchemy propose des solutions pour simplifier for connexion des applications on the blockchain. Il faut que l’application récupère des données ou envoient des transactions par l’intermédiaire des nœuds du réseau. Ces communications se font par l’intermédiaire d’un module appelé RPC (remote procedure call) endpoint. Pour faire cette communication, les applications on le choix entre soit héberger leur propre nœud, soit se tourner vers une entreprise qui fournit des nœuds. En proposant son service de nœuds et en déployant son endpoint sur le réseau Solana, Alchemy pourra ainsi faciliter le travail des applications.

La réputation paradoxale de Solana dans la cryptosphère

Comme on peut le voir, la blockchain Solana est dans une position ambiguë. D’un côté, elle est raillée par ses arrêts à répétition, ce qui est un comble pour la blockchain qui misait tout sur sa vitesse. De l’autre, elle a encore de grands soutiens qui œuvrent à son développement. Cette ambiguïté se retrouve aussi du côté utilisateurs. Si certains la critiquent par son manque d’interopérabilité et n’attendent qu’un nouveau problème pour avoir le plaisir de la critique, d’autres restent fidèles à ce réseau. On ne peut nier que les applications qui s’y déploient sont souvent de qualité. Elle devient peu à peu une blockchain phare du gaming.

Solana (SOL): Une blockchain centrale sur le marché des NFT

Mais ce sont surtout les NFT qui ont fait le succès de Solana. En quelques mois, Solana est devenue la deuxième blockchain de ce secteur après Ethereum. Depuis quelques semaines, la célèbre marketplace de NFT OpenSea an intégré Solana a son application. Les plus grandes collections n’ont pas une aussi grande capitalisation que celles sur Ethereum. Cependant, elles bénéficient souvent d’une communauté très soudée et experte dans ce marché. C’est sans doute sur cette blockchain que les DAO sont les plus dynamiques. On peut espérer que ces soutiens permettent à Solana de sortir de cette période trouble le temps de ses mises à jour tant attendues.

L’Ethereum killer a perdu son aura. Ses nombreux arrêts ont nui peu à peu à sa réputation. Et en effet tout utilisateur du réseau peut difficilement nier les problèmes de congestion ou d’arrêts. Mais cela ne signifie pas pour autant la fin de ce réseau. Parmi ses soutiens, Alchemy va aider les applications en proposant un service de nœuds. Au-delà de cette aid technique, Solana peut aussi compter sur sa communauté. Celle-ci garde foi en un réseau devenu central dans les domaines du gaming et des NFT. Vu le nombre d’applications sur le réseau, sa mort n’est certainement pas pour demain.

Recevez un condensé de l’actualité dans le monde des cryptomonnaies en vous abonnant à notre nouveau service de newsletter quotidienne et hebdomadaire pour ne rien manquer de l’essentiel Cointribune !

User Image

Alt Write SEO

Fondée par Marc-Antoine CAEN POLETTI en 2021, Alt Write SEO est une agence de rédaction de contenu spécialisée dans la cryptomonnaie, la blockchain et les NFT. Elle trouve ses racines en 2016 avec le Club Français de la Cryptomonnaie, dont Marc-Antoine est l’actuel président. Notre mission est d’accompagner les entreprises crypto francophones pour faire de la France la première crypto nation au monde.

Leave a Comment