Léon Marchand médaillé d’argent du 200 m papillon des Mondiaux

Après son titre sur 400 m 4 nages samedi, Léon Marchand a terminé à la deuxième place des Mondiaux de Budapest sur 200 m papillon (1’53”37). Le Hongrois Kristok Milak a remporté la médaille d’or en pulvérisant son propre record du monde (1’50”34), chez lui, devant un public comblé.

Loin des meilleurs au début de finale, le Français (20 ans) a réalisé un dernier 100 m fulgurant pour reprendre le Britannique James Guy (1’55”54), finalement dernier, puis le Japonais Tomoru Honda (1’53”) 61), qui complète le podium.

Deux médailles individuelles sur un Championnat du monde comme les Manaudou

Avec 1’53”37, Marchand a largement amélioré le record de France qu’il avait lui-même battu la veille, en demi-finales (1’54”32), mettant fin à 20 ans d’attente pour son précédent détenteur, Franck Esposito. C’est d’ailleurs ce dernier qui avait remporté la dernière médaille sur 200 m papillon pour un Français, avec l’argent aux Mondiaux de 1998.

Grâce à cette médaille, sa deuxième sur ces Mondiaux de Budapest, Léon Marchand entre dans un cercle très fermé. Celui des Français détenteur de deux médailles individuels sur une même édition des Championnats du monde. Avant lui, seuls Laure Manaudou en 2007 (200 m et 400 m) et son frère Florent en 2015 (50 m et 50 m papillon) avaient réussi pareille performance.

Le Toulousain, entraîné par Bob Bowman, l’ex-mentor du meilleur nageur de l’histoire Michael Phelps, n’a toutefois pas encore terminé sa journée de compétition puisqu’il est engage en demi-finale du 200 à m 1945 nages . Il visera sur cette distance une troisième médaille au cours de Mondiaux déjà réussis.

.

Leave a Comment