Le patron de la blockchain Terra modifie sa proposition de fork… en plein vote

Alors que sa proposition de fork de la blockchain Terra est encore soumise au vote de la communauté, le fondateur de Terra vient de la changer.

Nouveau rebondissement dans le feuilleton de la blockchain Terra. Do Kwon, le patron de la blockchain Terra, vient de modifier sa proposition de fork de la blockchain Terra, soumise au vote depuis ce mercredi jusqu’à mercredi prochain. Une modification en plein milieu d’un vote, donc.

“Il s’agira d’un document évolutif permettant de coordonner le lancement du nouveau réseau avec la communauté. Les détails sont susceptibles d’être modifiés”, assure Do Kwon.

Il semble désormais probable qu’il continue de modifier cela à sa guise, ce qui ne pourrait que renforcer l’aigreur de sa communauté. Lundi, Do Kwon avait évoqué un plan de reconstruction de son écosystème fragilisé, après l’effondrement de son stablecoin algorithmique le terra usd (UST) et celui de la cryptomonnaie luna dans un contexte de forte turbulence du marché des cryptomonnaies.

Selon la proposition initiale, la blockchain Terra conserverait le nom de Terra tandis que l’ancienne blockchain serait rebaptisée “Terra Classic”. Les deux blockchains pourront coexister. Terra sera developpée sans le stablecoin algorithmique UST and proposera une quantitate limitée de cryptomonnaie luna, d’un millard d’unités. Le fork prévoit principalement la redistribution de la cryptomonnaie luna aux investisseurs et aux développeurs qui étaient présents avant ou après l’effondrement de luna. Si le fork devait être accepté, il débuterait dès le 27 mai.

Des changes sur la redistribution des jetons

Ce que propose désormais Do Kwon, ce sont des modifications sur la manière de redistribuer la cryptomonnaie luna, afin de “tenir compte” des commentaires de la communauté, qui se rebelle contre la proposition.

“Certains détails de l’allocation des jetons ont été modifiés dans la proposition pour tenir compte des commentaires de la communauté. Si vous avez déjà voté et que vous n’êtes pas d’accord avec les changements, “vousillez,” voter veuillez avez encore cinq jours pour le faire”, précise ce dernier.

Do Kwon propose désormais de transférer de la façon suivante les jetons promis pour les utilisateurs qui détenaient 10,000 cryptomonnaies luna ou moins avant son effondrement: 30% (au lieu de 15% dans la proposition les initiale blouse de uvé sequront sequront) 70% restants seront débloqués sur une durée de 2 ans.

“Cela couvrirait 99,81% des portefeuilles de lunas tout en ne représentant que 6,45% du total des lunas lors de la pré-attaque”, souligne-t-il.

Par ailleurs, Do know propose de réduire la distribution de la cryptomonna aux aux détenteurs du stablecoin terra usd (UST) qui vaient placé leur jetton sur le protocole Anchor afin de le faire fructifier. La part de distribution a été réduite de 20% à 15%. “Les 5% économisés vont au pool communautaire”, précise-t-il encore.

Une communauté qui s’oppose à la proposition de fork

Cette modification en plein vote n’est pas le fruit du hasard: sa proposition se heurte, depuis le départ, à une forte opposition de la communauté Terra. Malgré certaines propositions qui peuvent paraître attractives, une telle modifications risque d’agrandir la méfiance de sa communauté.

Selon un sonage non office posté sur le forum de la blockchain Terra, 7123 membres ont exprimé leur sentiment sur le fork de Terra. Au moment de la rédaction de ce papier, et le résultat est sans appel: 91 % sont contre quand seulement 9% approuvent cette proposition.

Un tiers des voix pour bloquer le fork

Parmi les pistes suggérées pour sauver l’écosystème revient souvent cette proposition: celle de détruire massivement la cryptomonnaie luna, ce qui permettrait de rétablir la situation (moins de lunas en circulation devant faire remonter ‘le capital de unité prix,’ global ensemble des lunas comparable).

Malgré ce sondage non-officiel, la décision finale du fork dépendra de voix qui pèsent plus au sein de l’écosystème: notamment celles des détenteurs de la cryptomonnaie luna, ainsi que des validateurs de la blockchain. Au moment de la rédaction de ce papier, la proposition de fork est soutenue (dans le sondage officiel) par 79% de oui, pour 0.30% de non et 17% de non avec veto. Selon les termes du vote, si le pourcentage de non avec veto dépasse les 33,4%, la proposition sera abandonnée même si elle bénéficie du soutien de la majorité des validateurs.

Leave a Comment