le comportement sexuel “problématique” du milliardaire fait polémique

Plus le temps passe, plus on se rend compte que nombre de personnalités populaires ne sont peut-être pas aussi exemplaires que ce qu’elles essayent de nous faire croire. Si Johnny Depp défend actuellement son honneur face aux accusations d’Amber Heard, c’est désormais une affaire d’ “inconduite sexuelle” concernant Elon Musk qui refait surface. Et il y aurait des circonstances aggravantes.

Une victime du comportement sexuel “problématique” d’Elon Musk réduite au silence ?

Il est l’homme le plus riche du monde et probablement l’un des plus ambitieux : à 50 ans, Elon Musk dirige plusieurs entreprises qui tentent de rendre l’avenir meilleur grâce à d’incroyables progrès technologiques. On pense évidemment à Tesla ou à SpaceX. Mais une employée de cette dernière aurait été victime, en 2018, d’actes déplacés de la part du multimilliardaire, qui lui aurait fait de lourdes avances sexuelles alors qu’elle travaillait régulièrement comme hôtesse de l’air à bord de son jet privé.

Avant d’aller plus loin, une petite mise en garde s’impose : nous allons ici évoquer des allégations lancées à l’égard d’Elon Musk, qui n’ont pas été prouvées. Mais si on n’a jamais entendu parler de cette affaire jusque-là, c’est parce que la direction de SpaceX aurait fait signer un accord de licenciement à l’hôtesse concernée. Celle-ci se serait ainsi vu reverser 250 000 $ et aurait signé une close de confidentialité lui interdisant d’évoquer cette affaire ou de dire du mal de l’entreprise ou d’Elon Musk.

Mais une amie de la victime présumée aurait décidée de révéler cette affaire au grand jour malgré tout, comme le révèle Insiderdocuments à l’appui.

Des avances sexuelles et une vengeance présumées

Mais pourquoi exactement SpaceX aurait cherché à réduire l’hôtesse – dont on ne connaît pas l’identité – au silence ? Celle-ci travaillait régulièrement pour Elon Musk lors de vols au sein de son jet privé. Apparemment, le milliardaire réclamait régulièrement des massages de sa part, si bien qu’il l’aurait même incité à obtenir une license de masseuse. Mais lors de l’un des massages, les choses auraient dérapé et Musk aurait dévoilé son pénis en érection, en proposant à l’hôtesse de lui “acheter un cheval” si elle était prête à aller plus loin, tout en lui touchant la jambe.

La victime aurait refusé, mais en aurait subi les conséquences par la suite en voyant son temps de travail considérablement réduit, ce qu’elle aurait perçu comme une form de représailles. Choquée après cet incident, elle aurait par la suite décidé de porter plainte auprès des ressources humaines, qui n’auraient pas donné suite. Finalement, les choses se seraient retournées contre elle lorsque SpaceX aurait fait appel à un médiateur afin de régler la situation, débouchant sur l’accord de licenciement à 250 000 $ évoqué plus haut. De son cote Elon Musk s’est évidemment exprimé sur Twitter afin de réfuter ces “accusations totalement fausses”. Il s’est même permis de lancer un “défi” à la victime présumée afin de vérifier la véracité de ses propos :

But I have a challenge to this liar who claims their friend saw me “exposed” – describe just one thing, anything at all (scars, tattoos, …) that isn’t known by the public. She won’t be able to do so, because it never happened.

May 20, 2022

J’ai un défi pour cette menteuse qui prétend que son amie m’a vu “mis à nu” : qu’elle décrive rien qu’une chose, peu importe quoi (cicatrices, tatouages…) qui n’est pas connue du public. Elle en sera incapable, car ce n’est jamais arrivé.

Si de nouvelles informations sont révélées, nous vous tiendrons évidemment informés. En attendant, rappelons une nouvelles fois qu’il ne s’agit pour l’instant que d’allégations.

Leave a Comment