La Direction générale de l’armement a reçu les premiers missiles air-air MICA “rénovés”

Passée en novembre 2018 à MBDA par la Direction générale de l’armement [DGA]la commande 300 Missiles d’interception de combat et d’autodéfense [MICA] rénovés avait été éclipsée par le marché d’acquisition de 567 MICA de nouvelle génération [NG] notifié au même industriel.

Dans le détail, il s’agissait pour MBDA d’assurer la rénovation pyrotechnique de ces 300 MICA déjà livrés à l’armée de l’Air & de l’Espace [AAE] ainsi qu’à la Marine nationale. Près de quatre ans plus tard, les quatorze premiers missiles ayant subi une telle opération ont été réceptionnés le 7 juin dernier par la DGA, qui les a ensuite remis au Service interarmées des munitions [SIMu].

Effectuée sur le site MNDA de Selles-Saint-Denis avec des équipements fournis par Thales LAS, Roxel et ASB, la rénovation des MICA consiste notamment à remplacer leur composants pyrotechniques [le propulseur en particulier] afin d’allonger leur durée de vie d’au moins dix ans. Ce qui permettra ainsi « d’assurer pour le parc des munitions air/air une transition souple d’ici à la montée en puissance du Mica NG dont les livraisons sont prévues de débuter à compter de 2026 », explique la DGA.

Pour rappel, le MICA se décline en deux versions en fonction du type de son autodirecteur, qui peut être soit électromagnétique [EM] ou infrarouge [IR]. Il peut être tiré sur des cibles situées derrière l’avion qui en est doté grâce à une désignation d’objectif transmise par liaison 16 par son ailier. Il « dispose par ailleurs d’une capacité multicibles interne qui permet au pilote de traiter un groupe de cibles proches sans risque que les différents MICA tirés n’attaquent tous la même cible », souligne la DGA.

À note que, à l’issue du program de modernisation dont il fait l’objet, le Mirage 2000D sera en mesure d’emporter des MICA IR, ce qui n’était jusqu’alors par le cas.

« Cette rénovation permet la résilience nécessaire des équipements utilisés quotidiennement par l’AAE dans le cadre de l’ensemble du spectre de ses missions et confère un avantage technologique et tactique notamment dans le le les’ explancé » DGA.

Selon la Loi de programmation militaire [LPM] 2019-25, 50 MICA rénovés devront avoir été livrés. Les livraisons des 250 autres s’étaleront jusqu’en 2026.

Photo : Armée de l’Air & de l’Espace

Leave a Comment