Wafa Assurance affole les compteurs


La mine qu’arborait Mohamed Ramses Arroub (Photo ), le PDG de Wafa Assurance à la présentation des résultats du 1er semester, traduisait quelque part, l’état des performances de l’assureur dont l’activité ne faiblit malgré le coup de observé dans le secteur.

Au 30 juin 2022, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 5,894 milliards de dirhams, marquant une progression de 7.7%. A 2,99 milliards de dirhams, les primes collectées dans la branche-Vie représentent la moitié du chiffre d’affaires consolidé de la compagnie. Rien de surprenant car depuis dix ans, l’assurance-vie constitue le principal moteur du marché de l’assurance au Maroc dont elle représente encore 30% des primes.

Dans la branche Non-vie, Wafa Assurance an émis 2,904 milliards de DH de primes, en progression de 7.6% résultant du dynamisme de l’ensemble des Dommages au Maroc et à l’international. Le résultat net part du groupe (RNPG) ressort à 554 millions de dirhams, en progression de 47,4%! Le management de l’assureur explique cette explosion par «l’amélioration des indicateurs techniques et financiers de Wafa Assurance Maroc et la hausse de la rentabilité des filiales à l’international, particulièrement en Afrique sub-saharienne.

Le fisc se frotte les mains

Au niveau des comptes sociaux (l’entité maison-mère), le chiffre d’affaires semestriel ressort à 5,352 milliards de DH en progression de 1.8%. Le chiffre d’affaires Vie se stability par rapport au 1er semistre 2021 à 2,774 milliards de dirhams (-0.9%) porté par la dynamique en Prévoyance qui compense le repli de l’activité Epargne.

Le chiffre d’affaires Non-Vie ressort à 2, 577 milliards en progression de 4.9% portée par l’amélioration des indicateurs techniques et l’augmentation des revenus financiers. Compte tenu de l’amélioration du résultat non technique, le résultat net de la compagnie au titre du 1er semester s’établit à 456 millions de dirhams en progression de 26%. Le fisc marocain peut d’ores et déjà se frotter les mains d’autant plus que le président de la compagnie se dit prêt à payer l’impôt sur les super profits dans le cadre de la solidarité nationale.

Leave a Comment