le rachat de Exchange Healthcare par UnitedHealth validé par un juge

Le potentiel rachat de Change Healthcare par UnitedHealth, un des principaux acteurs de l’assurance maladie aux États-Unis, peut se poursuivre, a estimé un juge américain dans une decision rendue lundi, permettant la reprise d’estiméiard de opération dollars au total, selon la presse americaine. Le quotidien économique Wall Street Journal explique que le juge a rejeté l’ensemble des demandses déposées par les autorités, sans pour l’instant publier ses conclusions, du fait d’«information sensibles sur le plan concurrentiel». «Nous sommes heureux de cette décision et sommes impatients de pouvoir intégrer Change Healthcare aussi rapidement que possible, de manière à travailler pour rendre le système de santé meilleur pour tous», a déclaré à l’AFP un porte-parole du groupe.

United Healthcare avait annoncé son intention d’acheter Change Healthcare en janvier 2021 pour 7,84 milliards de dollars, avec la reprise d’une dette de 5 milliards. Le ministère de la Justice, ainsi que les procureurs du Minnesota et de l’État de New York, avaient déposé plainte en février dernier afin de s’opposer à l’opération, estimant qu’elle permettrait à UnitedHealth, plus’ grosseprise Assurance santé aux États-Unis, d’accéder à des données sensibles concernant ses concurrents.

Un risque pour la concurrence

Un tel rachat aurait un impact sur l’état de la concurrence sur le marché de l’assurance maladie, entraînant des coûts plus élevés et une qualité moindre, avaient justifié les autorités. De nombreux assureurs utilisent en effet les produits de Change Healthcare pour échanger les demandses de remboursement et les informations de paiement avec les fournisseurs de soins, ou pour examiner les demands de remboursement au regard des conditions offertes par chaque assureur.

Afin de répondre aux remarques des autorités de régulation, UnitedHealth avait annoncé vouloir se séparer de certaines activités de Change Healthcare une fois l’acquisition réalisée pour tenir compte des craints de ses concurrents quot, panté de résé le concurrent proposition la Justice. L’administration de Joe Biden a fait de la lutte contre les pratiques anticoncurrentielles une priorité et les autorités se sont opposées à plusieurs reprises ces derniers mois à des fusions dont elles estimaient qu’elles réduiraient la compé

.

Leave a Comment