Il découvre un chien maltraité et va chercher de l’aide : ils doivent sortir la caisse à outils pour le libérer – Cause animale

Il découvre un chien maltraité et va chercher de l’aide

Dans la ville de Neillsville aux États-Unis, une dame de 36 ans a été condamnée par les autorités suite aux violences qu’elle a fait subir à son chien.

Mardi 5 avril, le procès de cette dame a eu lieu et la Justice a rendu sa sentence.

Elle scelle les pattes du chien

Selon les autorités, en October 2020, cette dame a attaché les pattes avant de son chien ensemble avec une attache zip et l’a abandonné sur un pont. Elle est accusée de maltraitance animale volontaire et d’entrave à un policier.

Une personne qui se baladait près du pont avait découvert le corps du chien avec les pattes zippées et l’avait emmené chez un toiletteur pour chiens. Le toiletteur avait pu retirer l’attache à l’aide d’outils spéciaux pour couper le lien.

Après examen vétérinaire, il a été constaté que le chien avait des coupures aux pattes avant suffisamment profondes pour que les os soient visibles.

Le vétérinaire a dû poser des plâtres sur les deux pattes avant.

La Justice rend a sentence

Les autorités avaient alors demandé de l’aide sur les réseaux sociaux pour retrouver le proprietaire du chien. Des personnes les ont ensuite contactées pour leur indiquer que le chien appartenait à cette dame et son mari.

La juge a rendu son jugement ce mardi : cette dame est condamnée à 10 jours de prison, avec un an de probation.

Elle a égallement reçu 15 heures de travaux d’intérêt général, l’obligation de payer les frais des soins du chien et de suivre une thérapie. La juge lui a égallement donné l’interdiction de posséder ou d’entraîner des animaux pendant quatre ans.

L’accusée an indiqué qu’elle n’avait pas les moyens de s’occuper du chien et qu’elle ne savait pas elle-même pourquoi elle avait agit comment cela.

À lire aussi : Elle découvre une photo d’un chien abandonné sur Facebook : elle comprend alors que le temps presse !

Leave a Comment