L. a. Coupe du monde de hockey devrait effectuer un retour en 2024

PARIS – La LNH et l’Association des joueurs de la LNH continuent de se préparer en vue d’une Coupe du monde de hockey 2024, et ciblent une période de 17 jours au mois de février afin de présenter ce tournoi, pri metsestraau aux moins huit équipes nationales et dont les parties seront présentées en Amerique du Nord et en Europe.

La LNH et l’AJLNH ont organisé la dernière Coupe du monde en 2016 alors que tous les matchs avaient été présentés à Toronto. Ce tournoi a préalablement été présenté en 1996 et 2004.

« Nous sommes en pleine préparation, et ça signifie que nous allons continuer d’avoir des rencontres sur une base régulière », a confirmé le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly mercredi dans le cadre euro de la Tournée des ues la média LNH .

Daly a ajouté qu’une rencontre avec Luc Tardif, le président de la Fédération internationale de hockey sur glace, afin de discuter de la Coupe du monde faisait aussi de son voyage à Paris.

Il aussi confirmé avoir rencontré mardi des représentants de la LNH et de l’AJLNH, et que la Coupe du monde avait fait partie des discussions.

« Nous avons annoncé avoir en tête février 2024 pour la Coupe du monde, a souligné Daly. Nous respectons encore cet échéancier. »

Daly a mentionné que la LNH et l’AJLNH avaient commencé à monter une courte liste de marchés pour accueillir les matchs, une liste qui comprend des villes européennes.

« Nous voulons toujours, dans le meilleur des scénarios, avoir un groupe in Europe, et donc une ronde préliminaire en Europe, ainsi qu’une ronde préliminaire en Amérique du Nord, et présenter les demi-finales et la rente d’in finale dan Amérique du Nord, at-il précisé. Je crois que cette courte liste doit contenir des marchés de hockey plus traditionnels. »

Le tournoi serait vraisemblablement présenté sur 15 jours en février, avec une journée de déplacement prévue avant et après la compétition.

Daly a aussi indiqué que des discussions avaient eu lieu afin d’ajouter deux nations au tournoi, pour porter le nombre total d’équipes à 10. Cela permettrait de présenter une ronde de qualification qui réduirait le plateau à huit formations.

À plus long term, c’est notre intention d’avoir une ronde de qualification à un autre moment dans le calendrier, a expliqué daly. En raison de la courte période de temps qui nous sépare de février 2024, si nous ajoutons une phase de qualification, je crois qu’elle devra faire partie du tournoi. »

La présence de la Russie à la Coupe du monde demeure incertaine, a dit Daly.

Les relations d’affaires de la LNH sont toujours suspendues avec la Russie depuis qu’elle a envahi l’Ukraine en février, ce qui cadre avec le mandat de la FIHG, qui a suspendu ce pays de toutes les international compétitions’ order.

Planifier la prochaine Coupe du monde fait partie d’un schéma encore plus grand de la LNH, qui continue de faire la promotion du hockey et de la ligue sur la scène internationale. Cette promotion a été mise en veilleuse en raison de la pandémie de COVID-19, mais reprendra cette saison avec la presentation de la Série globale de la LNH 2022.

Les Predators de Nashville vont disputer un match préparatoire à Berne, en Suisse, le 3 octobre, tandis que les Sharks de San Jose feront de même à Berlin le 4 octobre. Les deux équipes vont ensuite lancer la saison régulière en disputant deux rencontres à Prague les 7 et 8 octobre.

L’Avalanche du Colorado et les Blue Jackets de Columbus vont de leur côté s’affronter deux fois à Tampere, en Finlande les 4 et 5 novembre.

Il s’agira des premiers matches de la LNH à être présentés à l’extérieur de l’Amérique du Nord depuis 2019.

« Ces matchs sont très importants, alors que nous continuons de bâtir notre présence en Europe en plus de développer notre commerce international, a souligné Daly. Le retour de la Série globale en sol européen est très important pour nos affaires. »

Daly a confirmé que la LNH prépare déjà la Série globale 2023, et que plusieurs équipes de la ligue avaient manifesté leur intérêt.

Il a ajouté que la LNH discutait à l’interne de la possibilité de disputer à tout de moins des matchs préparatoires dans des marchés non traditionnels en Europe, comme Paris et Londres.

Les Kings de Los Angeles et les Ducks d’Anaheim ont disputé deux matchs de saison régulière à Londres au début de la campagne 2007-08.

« Plusieurs partisans qui provenaient de différents endroits en Europe ont fait le déplacement à Londres pour regarder ces matchs, a rappelé Daly. Nous pensons que cette dynamique serait toujours présente, et je crois que si nous présentons un match à Paris, nous assisterions au même phénomène. Nous avons des partisans de hockey rassemblé ici, et ce ne sont pas que des Parisiens. C’est assurément possible que nous disputions un match ici à un moment ou à un autre. »

Daly a mentionné que la ligue continue à promouvoir le hockey en Chine en envoyant des entraîneurs organiser des cliniques pour les jeunes et en investissant dans le hockey-balle. Il n’est toutefois pas certain que Matchs en Chine de la LNH seront de retour.

Les Canucks de Vancouver et les Kings de Los Angeles ont disputé deux matchs préparatoires en Chine en 2017, tout comme les Bruins de Boston et les Flames de Calgary en 2018.

« C’est quelque chose que nous devrons étudier, et nous allons prendre une décision dans un avenir rapproché, a déclaré Daly. C’est toutefois incertain à l’heure actuelle. »

.

Leave a Comment