Hockey sur glace: Linus Omark: «Ça m’a fait plaisir de retrouver le public genevois»

Public

Hockey sur glaceLinus Omark: «Ça m’a fait plaisir de retrouver le public genevois»

Après une saison dans son pays, l’attaquant suédois a fait son come-back aux Vernets par une victoire. Il aurait même pu être le héros de cette partie.

Linus Omark a été l’auteur d’un assist lors de la victoire de GE Servette contre Davos.

BASTIEN GALLAY / LPS

Le son qui a jailli des tribunes des Vernets lorsque Linus Omark a fait son entrée sur la glace montrait à quel point son retour était attendu. Cet accueil lui a fait chaud au cœur. «C’était vraiment sympa, ça m’a fait plaisir de retrouver le public genevois», s’est exprimé le Suédois de 35 ans à l’issue de la rencontre.

Lors de cette première partie officielle, le fantasque attaquant a rappelé à quelques reprises pourquoi il était tant apprécié. Notamment dès les premières minutes lorsqu’il a trouvé son compère Teemu Hartikainen d’une superbe transversale qui a traversé toute la zone offensive.

Les prémices du duo Omark-Hartikainen

Cette alchimie avec le Finlandais, attendue par beaucoup de monde, s’est d’ailleurs vérifiée à plusieurs reprises et elle a même permis aux hommes de Cadieux de doubler la mise. Après un rebond laissé par Aeschlimann sur un envoi de Tömmernes, Omark a trouvé Hartikainen, seul dans l’enclave, en première intention.

À l’image de GE Servette, le duo, bien accompagné by Tanner Richard, a aussi connu de moins bonnes séquences en jouant parfois de manière trop compliquée. “Pour une première partie, notre ligne a été pas si mal, mais c’est sûr qu’il ya eu des hauts et des bas”, admet l’international suédois.

En parlant de bas, l’ailier fait probablement référence au relâchement dont les Grenat ont été coupables entre la 30e minute et la fin de la période. Dominateurs jusqu’à cet instant, ils ont fait preuve d’un brin de suffisance, ce qui a permis à Davos de revenir dans le match. «C’est difficile d’expliquer ce qu’il nous est arrivé», a déclaré le numéro 67 à chaud.

Ce dernier a bien cru être le héros du soir lorsqu’il a inscrit le 3-2 en jeu de puissance à la 47e. Sa réussite a cependant été annulée en raison d’une obstruction sur le gardien. C’est finalement Vincent Praplan qui a offert la victoire à son équipe et c’est sur ce point que veut se focaliser Linus Omark: «C’est vraiment bien d’avoir pu gagner et avec l’enchaînement des matches, je pense que notre jeu évoluera positivement.”

La suite, c’est un déplacement ce samedi à Bienne, contre une équipe qui a entamé sa saison par une victoire dans le temps réglementaire à Lausanne.

Leave a Comment