Hockey sur glace : les Gothiques d’Amiens pour une première victoire cette saison ?

LIGUE MAGNUS – Battus lors de leurs deux premières sorties, les Gothiques vont tenter d’inverser la tendance, ce mardi 20 septembre à domicile, face à Anglet.

On ne saura jamais si le report du match des Gothiques, vendredi 16 septembre à Cergy-Pontoise, en raison de cas de Covid dans les rangs franciliens, aura été un mal ou un bien. «
Nous aurions aussi bien pu subir une troisième défaite de rang que remporter notre première victoire
», coupe Anthony Mortas, l’entraîneur amiénois, dont l’équipe n’avait toutefois pas les faveurs des pronostics : battue lors des deux premières journées de Ligue Magnus, à Bordeaux et à domicile contre Mulhouse 3-ême score 2, malmenée par Cergy en matches de préparation, elle s’avançait en outre diminuée, puisque Alex Lindroos et Aku Alho, respectivement touchés aux cotes et à la main, étaient incertains. Les deux défenseurs sont opérationnels pour la réception d’Anglet, ce mardi 20 septembre (20 h 15) au Coliseum. Ce qui n’est pas le cas d’Aziz Baazzi, blessé au dos et indisponible pour un long moment.

Anthony Mortas : « Nous n’en sommes qu’au début »

La venue des Angloys, qui ont eux aussi perdu leurs deux premiers matches, dont le premier très lourdement à domicile contre Gap (11-1 ; puis défaite 4-2 à Chamonix), avant de voir leur rencontre face à Briançon reportétree, aux Gothiques d’enfin lancer leur saison, même si Anthony Mortas refuse de céder à la panique. «
Nous n’en sommes qu’au début du championnatrappelle-t-il. Nous ne savons pas trop à quoi nous attendre avec Anglet, qui a vécu un premier match très compliqué mais qui a bien mieux joué lors de sa deuxième rencontre. De notre côté, nous avons digéré notre défaite contre Mulhouse. Nous avons ressenti une très bonne atmosphère sur la glace, hier et aujourd’hui (ndlr: dimanche et lundi). J’espère que c’est de bon augure.
»

Pour avoir une chance de l’emporter, les Amiénois devront se montrer plus disciplinés que lors de leurs deux premières sorties, «
car nous avons payé très cher nos erreurs
“,” regrette leur entraîneur. À bon entendeur.

Leave a Comment