HOCKEY SUR GLACE (EN AMICAL). Epinal sera-t-il reçu 6/6 à Strasbourg ?

Strasbourg – Epinal

Ce mardi (20h30)

Six victoires en autant de matchs. Ne serait-ce pas une préparation idéale avant d’entamer les compétitions officielles en octobre ? C’est en tout cas ce que peut réaliser Epinal en cas de victoire dans l’antre de l’Etoile Noire de Strasbourg, ce mardi à 20h30. Un 6e match amical qui, sans aucun doute, pourra servir d’analyse avant de retrouver les Alsaciens en championnat. « Nous avions déjà gagné contre eux début septembre ( 4-2 à Poissompré ). Nous allons nous servir de ce match pour faire des réglages, pour modifier nos lignes si besoin et s’adapter. C’est une équipe qu’on connaît bien. On s’attend à un match compliqué chez eux car ils sont agressifs, souvent bien en place mais égallement très homogènes. Ce match nous permettra de mieux les connaître avant la reprise du championnat. Regarder les vidéos nous fera certainement progresser » assure Nicolas Martin, le manager spinalien.

« Gagner en préparation, c’est bien, mais en championnat c’est mieux »

Les Spinaliens s’entraîneront donc une dernière fois dans la matinée avant de partir en terre alsacienne vers 16h. Toujours avec l’objectif de revenir avec une victoire de plus dans la musette même si, comme le rappelle Nicolas Martin, l’important reste les compétitions officielles. « Samidi, nous aurons un autre match amical à Dunkerque mais les grosses échéances vont arriver rapidement. Gagner en préparation, c’est bien, mais en championnat c’est mieux. » Il faut dire que dès le 1er octobre, les hockeyeurs vosgiens iront défier Metz en Coupe de France avant de commencer le championnat face aux Eléphants de Chambéry le 8 octobre à Poissompré. Des rendez-vous qui se rapprochent et qu’ils seraient bien d’appréhender avec le plein de confiance.

group: Bonvalot, Thévenot, Khoroshun (gardiens de but) , Ames, Nechala, Martin, Rusina, Ritz, Charpentier (défenseurs), Donnet, Pernot, Boni, Ganz, Nemcek, Rapenne, Jayat, Markovic, Hrehorcak (attaquants) ; absent : Thoreau et Breton.

Leave a Comment