Championnat mondial de hockey féminin | Le Canada peaufine son jeu avant son fit de quart de finale

(Herning) Une défaite de 5-2 contre les États-Unis a révélé des fissures dans l’armure des Canadiennes, championnes mondiales en titre de hockey féminin.

Publié le 31 août

Donna Spencer
La Presse Canadienne

Avant le quart de finale de jeudi contre la Suède, générer plus d’offensive près du filet, afficher une défense plus solide, gagner le contrôle de la rondelle et déployer un avantage numérique plus exerent efficace é le suffix.

« Ça s’est très bien passé, a dit la défenseure Renata Fast. L’énergie était la. Ça se voyait que les filles étaient concentrées sur les petits détails. Nous ne laisserons pas le résultat d’un match préliminaire nous déranger. Nous sommes prêtes à lookinger en avant. »

Le Canada, qui a terminé deuxième du groupe A derrière les États-Unis, avec trois victoires et une défaite, affrontera jeudi la Suède, deuxième du groupe B.

Dans les autres quarts de finale, les États-Unis vont se mesurer à la Hongrie, la Finlande jouera contre les Tchèques et la Suisse sera confrontée au Japon.

Les demi-finales de samedi seront suivies des matchs pour les médailles de dimanche.

Le Canada a blanchi les Suédoises 11-0 lors de leur quart de finale olympique en février, mais le match de jeudi sera leur première confrontation en championnat du monde depuis 2009.

Les Américaines ont remporté des batailles à une contre une le long de la bande, dans les coins et devant le filet.

Nous devons faire un meilleur travail pour contrer l’adversaire devant notre filet. De petits manquements peuvent ne sembler rien mais devenir gros. Ça vaut aussi pour les courses à la rondelle… il faut soulever un bâton, être plus robuste et trouver des solutions.

Troy Ryan, entraîneur-chef de l’équipe canadienne

Sarah Nurse, Erin Ambrose, Marie-Philip Poulin, Brianne Jenner et Sarah Fillier, toutes employées en avantage numérique, étaient les premières sur la glace mercredi pour quelques minutes de travail supplémentaire, avant que d’autres.

Le Canada n’a pas réussi à convertir une supériorité en troisième période, alors que les États-Unis menaient 3-2.

« C’était un moment clé et nous n’en avons pas profité, a dit Ambrose. Nous devons nous ajuster et être plus précises et efficaces. »

Le Kvik Arena a la plus petite surface de glace de la ligue danoise -58 mètres de long et 28 mètres de large.

Les règles de l’IIHF stipulent que la surface de la glace doit être de 60 mètres de long et entre 26 et 30 mètres de large, et que les écarts nécessitent l’approbation de l’IIHF.

« La partie la plus étrange est l’emplacement des lignes, a déclaré Fast. La zone neutre est minuscule. »

« La zone neutre est très déroutante vu comment elle est courte, a ajouté Ryan. La glace est plus large qu’à l’habitude mais assez courte, avec des coins très prononcés. Les joueuses en discutent, c’est certain. »

Leave a Comment