Championnat du monde de hockey féminin | Les États-Unis on le dessus 5-2 sur le Canada

(Herning, Danemark) Megan Keller a récolté un but et une mention d’aide pour mener les États-Unis vers une victoire de 5-2 contre le Canada, mardi, dans le dernier match du volet préliminaire du Championnat du fémin de hockey .

Publié le 30 août

Donna Spencer
La Presse Canadienne

Face à un recul de 2-0 après la première période, les Américaines ont inscrit cinq buts sans riposte, dont l’éventuel filet victorieux de Lacey Eden à 3 min 14 s de la troisième période.

Hilary Knight a égallement marqué dans une cage déserte. Ce faisant, elle s’est approchée à un point du record de tous les temps de la Canadienne Hayley Wickenheiser, qui a amassé 86 points durant sa carrière lors de matchs du Championnat du monde.

Knight détient déjà la marque pour le plus grand numbre de buts, avec 50.

Kelly Pannek et Kendall Coyne Schofield ont égallement touché la cible pour les États-Unis, qui ont mis fin à une série de cinq défaites contre leurs grandes rivales. Nicole Hensley a bloqué 26 tirs devant les filets des Américaines.

Les États-Unis n’avaient pas battu le Canada par une si imposante marge depuis un gain de 4-1, le 14 décembre 2019.

« Pour nous, ce qui est arrivé dans le passé n’a pas vraiment d’importance », a fait remarquer Pannek.

« Nous sommes restées unies. Je pense que c’est plus important que le fait de marquer cinq buts. C’est la manière par laquelle nous y sommes arrivées. »

Sarah Fillier et Ella Shelton ont offer la réplique des championnes en titre, qui n’ont pas généré autant de chances de marquer que les Américaines à proximité du filet adverse et qui ont souvent perdu les batailles pour la rondelle.

« Je ne pense pas que ça s’est nécessairement passé entre les cercles de mise en jeu. Nous perdions les batailles contre elles le long des rampes », an analysé l’entraîneur-chef du Canada, Troy Ryan.

« Nous devons être meilleures le long des rampes pour amener la rondelle entre les cercles de mise en jeu. »

Lors du Championnat du monde de l’année dernière à Calgary, le Canada avait dominé les États-Unis 5-1 en ronde préliminaire avant de l’emporter 3-2 en prolongation lors de la grande finale.

« Je n’ai jamais cru et notre personnel n’a jamais cru que l’issue de ce match allait avoir un impact significatif sur le reste de cet évènement. Ce qui allait être important, c’est la façon dont nous allions gérer ce qui allait arriver », a fait remarquer Ryan.

Nous avons perdu, et maintenant, c’est de la façon dont nous allons gérer cette défaite qui va déterminer notre succès pendant le reste du tournoi.

Troy Ryan, entraîneur-chef de l’équipe canadienne

Emerance Maschmeyer a réussi 28 arrêts dans la défaite.

« Chaque fois que vous perdez contre les États-Unis, ça fait toujours mal », a reconnu la capitaine d’Équipe Canada, Marie-Philip Poulin.

« Ce n’est pas le temps de paniquer. C’est un match. Ça fait partie du processus. Ça ne sera jamais parfait. L’important pour nous, c’est de montrer que nous sommes résistantes. »

Quarters de finale

Les Américaines ont été invaincues lors de leurs quatre sorties en ronde préliminaire et elles ont terminé au sommet du classement du groupe A, qui regroupe les cinq pays les mieux classés du tournoi.

Les États-Unis affronteront la Hongrie, troisième du groupe B, dans l’une des quatre parties de la ronde des quarts de finale, jeudi.

En terminant en deuxième place du groupe A avec un dossier de trois gains et une défaite, le Canada se mesurera à la Suède, deuxième du groupe B.

Dans les deux autres matchs de quarts de finale, la Tchéquie livrera bataille à la Finlande, tandis que la Suisse et le Japon croiseront le fer après avoir terminé quatrième et cinquième, respectivement, dans le groupe.

Les demi-finales suivront samedi, tandis que les duels pour les médailles auront lieu dimanche.

Leave a Comment