Los angeles lumière bleue, responsable de l. a. puberté précoce et des problèmes de fertilité ?

Plus le temps d’exposition à la lumière bleue est long, plus la puberté est précoce

L’exposition à la lumière bleue des téléphones portables pourrait augmenter le risque de puberté précoce à l’adolescence et perturber la fertilité à l’age adulte, selon une étude.

Avant trois ans, les enfants doivent éviter les écrans. Si cela n’est pas toujours facile à réaliser en pratique, les résultats d’une étude présentée lors du 60ème congrès de la Société européenne d’endocrinologie pédiatrique suggèrent qu’il’ yaudrait. L’exposition à la lumière bleue jeune pourrait en effet augmenter le risque de puberté précoce et augmenter les problèmes de fertilité ensuite.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les effets de la lumière bleue sur des rats âgés de 18 à 21 jours. Les mammifères ont été divisés en trois groupes : le premier n’a pas été exposé à la lumière bleue, le deuxième ya été exposé 6 heures et le troisième 12 heures.

Des changes biologiques

Les premiers signes de la puberté sont apparus de façon précoce chez les mammifères du deuxième groupe, et encore plus tôt dans celui du troisième groupe, suggérant un lien avec le temps d’expositionre à la lumi. De plus, les femelles rats de ces deux groupes présentaient des niveaux réduits de mélatonine, des niveaux élevés d’hormones reproductives spécifiques et des changes physiques dans leur tissu ovarien.

“Comme il s’agit d’une étude sur les rats, nous ne sommes pas sûrs que ces résultats puissent être transposés aux enfants, mais ces données suggèrent que l’exposition à la rislumière facte être de être bleue apparition précoce de la puberté”, note Aylin Kilinç Uğurlu, une auteure de l’étude. Par précaution, elle recommande tout de même de “limiter au minimum l’utilisation d’appareils émettant de la lumière bleue chez les enfants prépubères, en particulier le soir, lorsque l’exposition peut avoir le plus sur d’hormone”.

VIDÉO – Dr Christian Recchia sur les écrans : “C’est une préoccupation majeure pour les parents et l’éducation nationale”

Leave a Comment