Saintes toujours invaincu… mais frustré

Les Maritimes vont alors garder l’avantage jusqu’à ce que sur un pénalty, Bigard ne rééquilibre le jeu (7-7, 15e). Mais Rosier, le capitaine des Fox, ne s’en laisse pas conter et marque dans la minute suivante. Le tempo est donné et les Saintais creusent l’écart en menant 17-12 à la mi-temps.

Chaud bouillant

En seconde période, confiants, les Fox ouvrent les hostilités avec un tir de Garcia Castresana (18-12, 31e) avant que les Angevins engrangent trois buts à suivre sur des shoots de Bigard, Balesme et Manebard (18-15, 33e). Des Angevins qui ne lâchent rien et continuent de grignoter grâce à Bigard – encore –, Saafi et Lemarie à 7 m, qui égalise (29-29, 58e).

Dans un money-time chaud bouillant et une salle surchauffée par les supporteurs, Rosier redonne aussitôt l’avantage aux Saintais. L’action s’ensuit d’un temps-mort à 44 seconds de la fin. À la relance, le coach d’Angers Issam Tej écope d’un avertissement, Rancé est disqualifié pour coup au auge et c’est Bigard qui conclura la rencontre, permettant au SCO d’égaliser à 30-30 dans les dernières secondes .

“Focalisé sur l’arbitrage”

« On s’attendait à un match très dense où il est vrai que mes hommes ont manqué de concentration et d’esprit combatif en première mi-temps, confiait Issam Tej. J’ai dû les responsabiliser pour qu’ils soient plus engagés, leur redonner l’envie de gagner. Cela n’a pas été facile mais ils y sont parvenus. » « Comme prévu on jouait une grosse équipe, et ça se termine sur un nul alors qu’on a mené toute la partie. C’est frustrant pour les joueurs mais comme je leur ai dit, c’est deux points de pris pour la suite », soulignait de son côté Yannick Verdier.

Leave a Comment