Les Vauzelliennes rêvent de Nationale 3 pour marquer l’histoire du handball féminin nivernais

Pour leur première saison en prénationale, les Vauzelliennes ont réussi un championnat satisfaisant en se classant quatrièmes à égalité avec Chenôve.

Malgré une préparation ratée, de nombreuses blessures et un collectif qui se découvrait, les protégées de Rattaya Vilaiphanh ont réussi en deuxième partie de saison à battre les plus grosses équipes dunat.

Suivez l’évolution des scores des équipes nivernaises, ce week-end

Cette année, le coach vauzellien a été plus vigilant sur la préparation: « Un program a été envoyé aux joueuses pour une préparation physique estivale sur un mois fraction pour revenir en forme pour la reprise, puis nous sommes partis a vail deciux semain et le tournoi de Varois avec des équipes de National 3 et de Prénationale. Nous avons fini troisièmes sur ce tournoi. »

Renforcé par l’arrivée d’une gardienne qui connaît bien la division Prénationale (Fabienne Delbois, de Ris Orangis) et par l’incorporation des moins de 18 ans duisation club qui s’étaient montrées décisives à chacune de la sa leur en titular passée, l’effectif vauzellien est ambitieux pour cette nouvelle saison.

On veut jouer la montée en Nationale 3 pour marquer l’histoire du handball féminin nivernais puisque cela fait plus de quarante ans qu’une équipe féminine n’a pas atteint ce niveau

Olivier Aleyrangues (Co-president du club)

« On a une équipe qui peut faire bonne figure sur le haut de tableau, et pourquoi pas viser la montée», affirme le coach. « Tout va dépendre de la rigueur et de l’investissement des joueuses. Si la mayonnaise prend, et que le collectif respecte le projet défensif et offensif, nous pouvons faire mouche. Pour cela, il faudra de l’assiduité aux entraînements et respecter les consignes de match. »

Le discours est le même du côté d’Olivier Aleyrangues, co-président du club: « On veut jouer la montée en Nationale 3 pour marquer l’histoire du handball féminin nivernais puisque cela fait plus de quarante quine ansé a pas atteint ce niveau. Tout est réuni pour réussir, nous n’avons eu aucun départ de joueuses, nous avons conservé nos moins de 18 ans prometteuses. Et l’encadrement technique, avec Rattaya, a les compétences pour mener ce projet. »

Effectif

Gardens. Fabienne Delbois (arrivée cette saison de Ris-Orangis, Garance Roge.
Base avant. Marion Goin (ailière), Khadija Abrij (ailière), Lola Iglesias (ailière), Ludivine Bourdiaux (ailière, arrivée cette saison de La Guerche), Romane Lepère (ailière, arrivée de la convention Nevers-Asav), Léa Quoy (pivot) , Marie Dumortier (pivot), Emilie Gerdy (pivot, arrivée de Dole), Marine Lancon (ailière, arrivée de La Machine).
Base arrière. Léa Jacquet, Romanne Bourbon, Océane Pereira, Alexia Lemaître, Alixe Breuzard, Jeanne Aleyrangues, Anaig Lantier, Inès Goncalvés, Charlène Bourdiaux (arrivée de La Guerche), Marine Zeimet.
Undeparted. Maud Goursolas (gardienne).

.

Leave a Comment