Le Fleury Loiret Handball débute sa saison en grand threat financier

C’est avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête que le Fleury Loiret Handball débute sa saison, ce vendredi 2 septembre face à Lille métropole. Celle de la situation financière du club, particulièrement préoccupante. Si en juillet dernier la Fédération française de handball a donné son feu vers à l’engagement de Fleury en deuxième division en validant son budget pour cette saison, les instances fédérales attendent toujours des réponses, pour l’apurement d’un lourd passif financier. Une décision repoussée à octobre prochain, car la commission nationale de contrôle et de gestion de la fédération de handball est elle-même en proie à des difficultés en interne.

Un passif de 400,000 euros

Le trou financier du club fleuryssois est abyssal, il totalise plus de 400,000 euros de passif sur l’exercice de la saison dernière. Auxquels se rajoute un PGE, un prêt garanti par l’État, de 200,000 euros pour faire face à l’absence de compétitions pendant l’épidémie de Covid 19. Certaines garanties ont été apportées par les collectivités locales, la région Centre-Val de Loire par exemple s’est engagée à verser une subvention exceptionnelle de 35,000 euros. Mais la Fédération de handball attend toujours des assurances de la part du club et de sa présidente Sabine Guillien. C’est la condition pour accorder au Fleury Loiret Handball un plan d’apurement de ses comptes, pour sortir de cette crise.

Une situation d’urgence financière à laquelle il faut répondre

En jeu, il ya le maintien du club dans le milieu professionnel. Pour Philippe Bana, le president de la fédération française de handball, le feu vert accordé pour démarrer la saison réclame donc des précisions lors d’ici le mois d’octobre. “Jusqu’à présent il ya une autorisation de démarrer la saison. Il nous faudra regarder lors de la session de la CNCG en octobre, avec les actionnaires, le club, quels sont les montages financiers, et si les é promesses ontés. le club a réussi à refabriquer sa solidité financière. Nous sommes sur le terrain avec le club, mais il ya effectivement une situation d’urgence financière à laquelle il faut répondre”.

Leave a Comment