Handball. Proligue : Jason Muel, jeune joueur de 22 ans, fait sa mue à los angeles JS Cherbourg

Pour sa troisième saison à la JS Cherbourg (Manche), Jason Muel est désormais titulaire au poste de pivot. Le 16 septembre 2022, contre Valence, le joueur de 22 ans a battu son record de buts sur un match en Proligue (9). (©Nadine DJEBAR/La Presse de la Manche)

Si l’élection du meilleur joueur de la rencontre existait encore, il y aurait probablement eu match entre Gauthier Ivah et Jason Muel ce vendredi 16 septembre 2022. Mais le gardien de but a souvent eu droit aux honneurs depuis son arrivée à la JS Cherbourg (Manche) la saison dernière. Alors, arrêtons-nous sur la performance majuscule du pivot de 22 ansmoins habitué à être mis en lumière.

Et pour cause, il a passé ses deux premières années en Mauve comme doublure de Kristian Orsted. Rarement décevant quand il prenait le relais du géant danois, le natif d’Essey-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle) a affiché une belle progression entre 2020-2021 et 2021-2022. Au point de convaincre ses dirigeants de faire de lui le titulaire du poste après le départ d’Orsted cet été.

« Des responsabilités on an assumer »

Celui qui a découvert la Proligue en 2017 avec Nancyavant de goûter à la Starligue avec Tremblay les deux saisons suivantes, répond aux attentes en ce début de championnat. Et notamment vendredi, contre Valence, ou il a réussi un impeccable 9 sur 9 au tirbattant au passage son record en carrière (il avait marqué 7 buts à deux reprises lors du dernier exercice).

« Je pense que j’ai fait un bon match, mais c’est la performance collective qui prime. Que je sois à 1 sur 1, 10 sur 10 ou 0 sur 5, tant qu’on gagne, c’est le plus important. »

Jason Muel

Interrogé sur son nouveau statut cette saison, le pivot d’1,97 ma été un peu plus loquace. « Je sais qu’en passant numéro 1 pour le moment, j’ai des responsabilités à assumer. J’essaie de remplir mon rôle au mieux et de répondre aux attentes du coach. »

Son entraîneur, justement, a commenté la prestation du numéro 11 cherbourgeois. « Je suis très content pour Jason. La ligne d’arrières a très bien joué pour lui et lui a tout fait pour que les balles lui arrivent », a souligné Eduard Fernandez Roura, qui ne retient pas seulement la prestation offensive de son joueur. « Au-delà des buts qu’il a mis, il a été un guerrier sur les 6 mètres. Il a réalisé des très bons replis, a fait un gros effort physique, a provoqué des exclusions de deux minutes, des penalties… »

100% de réussite

Jason Muel n’a pas encore connu d’échec au tir en deux journées de Proligue (4/4 à Pontault-Combault, 9/9 contre Valence).

Déjà l’un des plus anciens de l’effectif

Après deux ans avec Frédéric Bougeant, Jason Muel a découvert la méthode du technicien espagnol.

« On apprend un handball différent de celui qu’on a connu, c’est à nous de nous adapter. On est jeune, donc on peut s’adapter assez vite, et si on le fait bien, on pourra répéter le même genre de prestation que contre Valence. »

Jason Muel

À propos de jeunesse, le joueur de 22 ans fait déjà presque figure d’ancien aux côtés des deux autres pivots, Thomas Loppy et Yanis Abie Resende (21 ans chacun), et surtout en termes de présence au seuls au club, Lupuisque 2018), Léo Weber (2018) et John Nkonda (2019) sont arrivés avant lui. « Je suis jeune, mais il n’y a pas vraiment d’ancien dans l’équipe. On est une band de potes comme tous les ans, c’est ce qui fait notre force ! », résume Jason Muel, épanoui.

Vidéos : en ce moment sur Actu

Cet article vous a été utile ? Sachez que vous pouvez suivre La Presse de la Manche dans l’espace Mon Actu . En un clic, après inscription, vous y retrouverez toute l’actualité de vos villes et marques favorites.

Leave a Comment