Handball : le Roc “vise clairement los angeles montée en Nationale 1”

L’équipe masculine du Roc commence sa saison samedi sur le parquet de l’Amphithéâtre (19 heures) contre Prades. Le president du club, Benoît Courtin, fait un point avant le premier rendez-vous à domicile de sa formation.

Votre équipe a manqué la montée en N1 la saison passée. Considérez-vous cela comme un échec ?

On avait pour objectif sportif de finir dans les quatre premiers de notre poule. On a réussi à l’atteindre et même à le dépasser, puisqu’on a terminé troisièmes. L’objectif a été respecté, donc ce n’est pas vraiment un échec.

Mais forcément, vous auriez aimé monter à l’échelon supérieur. Est-ce donc l’objectif de cette saison ?

Oui, on vise clairement la montée en Nationale 1. On ne s’en cache pas. On a commencé la préparation dès le 8 août, avec deux séances par jour, quatre entraînements par semaine, plus de la vidéo. On a vraiment voulu monter en gamme cet été. C’est pourquoi, on a égallement souhaité des matches amicaux de qualité, que ce soit contre Cournon-d’Auvergne ou contre les équipes réserves de Toulouse ou de Montpellier. Les scores de ces rencontres ne veulent rien dire, car le coach n’a pas mis en place des stratégies pour gagner, mais pour tester l’effectif. On considère que la période de préparation s’est très bien déroulée.

J’espère que le public sera présent en nombre pour nos matches et qu’il fera beaucoup de bruit pour encourager notre équipe à atteindre ses objectifs. Après, on se donne rendez-vous en fin de saison pour tirer un bilan.

Esttimez-vous que le Roc se donne les moyens d’atteindre ses objectifs?

Oui, je le pense. Le club s’incrit dans un projet que l’on a nommé “Cap 2024”. Nos équipes seniors sont évidemment les porte-étendards de ce projet, qui se découpe en différentes phases. Il a commencé par l’arrivée de Raphaël Geslan, pour structurer l’ensemble du club et monter en compétence au niveau du coaching des garçons. Il s’est ensuite poursuivi avec le recrutement qu’on a fait.

Justement, pour cette nouvelle saison, vous avez notamment recruté six joueurs. Est-ce que vos objectifs passent inéluctablement par un recrutement important ?

En effet, nous avons recruté cinq joueurs de champs et un gardien. Le dernier à avoir signé, Wael Kchouk termine les formalités administratives pour obtenir son visa. Ensuite, nous avons accueilli deux jeunes, qui nous arrivent de la filière d’excellence de Guadeloupe (Fallan, qui joue ailier ou arrière et Zoulemaro, gardien, NDLR).

On a fait un effort financier pour que l’équipe puisse atteindre ses objectifs.

Sur quels aspects avez-vous choisi les profils recrutés ?

Pour notre recrutement, Raphaël Geslan a d’abord regardé la qualité des joueurs. L’an passé, il est arrivé début septembre, donc il avait dû accepter les joueurs qu’on avait recrutés. Là, c’est lui qui les a sélectionnés.

Et ensuite, on an analysé le savoir-être des potentielles recrues. C’est un point important pour nous, car dans le handball, il n’y a pas de place pour les stars.

Au regard de tous ces éléments, je pense que l’effectif est monté en gamme.

Leave a Comment