voici le meilleur moyen d’affiner vos recommandations de vidéos

La fondation Mozilla a partagé les résultats de son étude pour affiner au mieux les recommandations de vidéos reçues en fonction des outils pris en charge par l’algorithme de YouTube.

Source : Photo de Christian Wiediger pour Unsplash

Comme sur TikTok, Instagram ou Google, YouTube profite de son propre algorithme de recommandations pour mettre en avant certaines vidéos sur votre page d’accueil. Si l’objectif pour les vidéastes est souvent de percer le secret de l’algorithme en poussant les spectateurs à s’abonner ou à commenter les vidéos, les spectateurs peuvent chercher à avoir de meilleures recommandations de vidéos

Dans ce cadre, la fondation Mozilla a étudié quatre outils mis à disposition des utilisateurs afin de faire comprendre à YouTube qu’ils n’appréciaient pas un certain type de vidéos ou les vidéos d’une chaîne en particulier. Ces quatre outils sont le « dislike » (le fameux bouce en bas), le bouton « pas intéressé »l’option « ne pas recommander la chaîne » ou la suppression d’une vidéo dans l’historique des visionnages YouTube.

Les résultats de l'étude de Mozilla
Les résultats de l’étude de Mozilla // Source : Mozilla

Pour mesurer l’influence de ces quatre outils, la fondation Mozilla a mis à disposition des internautes une extension baptisée RegretsReporter. Celle-ci va mettre à disposition de la fondation les recommandations YouTube obtenues par les internautes. Ce sont plus de 22 500 participants qui ont ainsi partage leurs recommandations avec Mozilla. Dès lors, Mozilla a pu en déduire l’influence de tel ou tel outil mis à disposition pour réduire la visibilité d’une chaîne dans les recommandations reçues par un utilisateur de YouTube.

  • L’option « ne pas recommander la chaîne » réduit les recommandations d’environ 43 % ;
  • L’option « pas intéressé » réduit les recommandations d’environ 11 % ;
  • Le bouton « dislike » réduit les recommandations d’environ 12 % ;
  • La suppression d’une vidéo de l’historique réduit les recommandations d’environ 29%.

Concrètement, alors que l’option « ne pas recommander » et la suppression permettent effectivement de réduire la probabilité de se voir recommander une chaîne en particulier, le pouce en bas et la fonction “pas intéressé” sont nettement moins utiles pour les vidéos.

Un botton dislike de moins en moins utile

Il faut dire que le bouton « dislike » — ou pouce en bas — visible sous les vidéos YouTube a nettement perdu de son intérêt ces derniers temps. Initialement, il pouvait servir à savoir si une vidéo était pertinente sur un sujet en comparant le nombre de like et de dislike. Desormais, seul le nombre de like est visible des spectateurs, le vidéaste étant le seul à pouvoir accéder au nombre de dislike. Si cette option ne permet pas non plus aux internautes de réduire les recommandations d’une chaîne YouTube, elle n’a plus grand intérêt pour les simples spectateurs de YouTube.

La fonction « ne pas recommander » sur YouTube
La fonction « ne pas recommander » sur YouTube // Source : capture d’écran

La fonction la plus pertinente semble être l’option « ne pas recommander la chaîne ». Néanmoins, celle-ci est bien cachée, puisqu’il faut survoler les trois petits points à côté de la vidéo, sur la page d’accueil de YouTube, pour la faire apparaître. Plus étonnant, la function « pas intéressé »qui pourrait suggérer à YouTube que les vidéos d’une chaîne ne sont pas pertinentes pour les centers d’intérêt des utilisateurs, ne semble que très peu efficace pour affiner les recommandations.

Comme la plupart des réseaux sociaux, YouTube semble surtout appuyer son algorithme sur les dernières activités de l’utilisateur, particulièrement les vidéos visionnées. En d’autres termes, peu importe si vous indiquez au site que vous n’êtes pas intéressé par des vidéos de tests de smartphone: si vous en regardez en boucle, il ya de bonnes chances qu’elles continue à apparaître dans vos suggestions.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Leave a Comment