Saden: l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée reçoit les lauréats du concours Google

Trois mois après le concours « outils du numérique sur l’innovation » organisé par le Salon des Entrepreneurs de Guinée (Saden) en partenariat avec Google, les lauréats ont été reçus ce jeudi 15 septemberadeur paris des Eambassé a residence. C’était une manière pour Troy Fitrell et ses proches de demander aux différents lauréats de faire le compte rendu à mi-parcours de la gestion de l’argent qu’ils ont reçu.

Mariama Ciré Diallo, chargée des relations extérieures de Min Kadi Transports, qui évolue dans le ramassage des ordures, lauréate du concours sur l’innovation numérique a passé en revue quelques actions menées paris son entreprise à Pita où.

« Ça nous a beaucoup aidé. On a eu beaucoup plus d’impacts sur la population parce qu’on s’est appuyé sur la sensibilisation. On s’est dit que c’est bon de ramasser les ordures mais il faut que la population soit sensibilisée, qu’elle soit éduquée. Donc nous nous appuyons beaucoup plus sur la sensibilisation à travers les campagnes au niveau de la radio rurale et les causeries educatives. Avec le fond qu’on a reçu on est parti beaucoup plus vers la population et les gens adhèrent. La formation que nous avons suivie a même permis au gérant de suivre une autre formation en ligne. Le fond nous a aussi permis d’acheter des outils numériques pour être beaucoup plus dans le numérique avec l’entreprise. On est dedans et ça avance déjà. Grâce à ce prix, on a eu beaucoup plus de visibilité », s’est-elle réjouit.

De son côté, Souleymane Camara, commissaire général du Saden a remercié l’ambassadeur des Etats-Unis en Guinée pour le soutien et l’accompagnement aux différentes activités qu’organise le Saden. Il a mis l’occasion à profit pour interpeller Troy Fitrell et son équipe afin qu’ils puissent continue à soutenir le Saden et les entrepreneurs guinéens dans le cadre de la formation, du coaching et du mentorat en plus du financement.

« Je voudrais interpeller monsieur l’ambassadeur sur la nécessité de continue l’exercice qui a été démarré il ya trois mois. Ce qui est souvent difficile avec nous c’est démarrer quelque chose sans aller jusqu’au bout. Il est important que tous ces entrepreneurs qui ont participé puissent être accompagnés de façon plus conséquente tout au long de l’année et que lorsqu’une année arrive qu’on puisse recruter une nouvelle cohorte d’ents’ neurs. Peut-être et qu’on puisse faire quelque chose dans une sorte de continuité et que ça ne soit pas juste un coup d’essai et qu’on s’arrête là. Donc nous aimerions vraiment avoir votre soutien pour ce genre de projet. Nous en tant que Saden on en rencontre beaucoup chaque année à l’occasion de nos activités de formation et autres. Il ya un vrai besoin d’accompagnement plus qu’un besoin de financement, c’est un besoin de coaching, de formation sur la gestion financière et toutes sortes d’appui. On a besoin vraiment de toutes sortes d’appuis pour ces entrepreneurs-là. Donc on voudrait avoir l’ambassade des Etats-Unis à nos côtés notamment dans le cadre du Saden que nous organisons les 12 et 13 octobre prochains mais de façon un peu plus continuelle. Chaque mois, nous organisons des formations pour des entrepreneurs, en général on en reçoit que vingt ou trente. Ce serait bien qu’on puisse avoir aujourd’hui une cinquantaine, une centaine, qu’on puisse outiller de façon régulière », at-il sollicité.

Cet appel du commissaire général du salon des entrepreneurs de Guinée semble tomber dans de bonnes oreilles. Car, l’ambassadeur s’est montré favorable à sa demande.

« Ce soir, nous avons voulu écouter ces entrepreneurs pour comprendre trois mois après, qu’est-ce qu’ils ont pu réaliser comme résultats. En plus, nous avons réuni des représentants de banques, des entrepreneurs, des coaches pour faire du réseautage, pour partager leurs expériences avec les jeunes entrepreneurs. C’est aussi une opportunité pour les jeunes entrepreneurs de nouer des nouvelles relations. Le Saden fait beaucoup pour soutenir les jeunes entrepreneurs. L’Ambassade des États-Unis et Google, qui est l’une des plus grandes compagnies du monde, l’avenir c’est en Afrique, l’avenir c’est en Guinée, Google le sait et c’est pourquoi ils sont venus en Guinée. Nous accompagnerons le Saden dans la formation, le coaching et beaucoup d’autres domaines », at-il promis.

A noter que la quatrième édition du Salon des entrepreneurs de Guinée aura lieu les 12 et 13 octobre prochains à Conakry sous le thème: « L’entreprenariat féminin, moteur de développement socio-économique et de croissance inclusive ».

Diop Ramatoulaye

666751610

Leave a Comment