Pour trouver l’amour, ouvrez un Google Document !

(ETX Daily Up) – Oubliez Tinder ! Et si votre âme soeur se trouvait dans votre Google Drive ? Une nouvelle tendance pousse les célibataires en mal d’amour à ouvrir leur propre Google Doc pour trouver leur moitié. Pret pour un premier rendez-vous dans le “cloud” ?

Il ya eu la génération plutôt familière des sites de rencontres comme Meetic, Adopte un mec ou encore Tinder et Bumble. Désormais, certains célibataires se laissent plutôt tenter par un moyen bien plus public et original : les Google Docs.

L’outil de Google semble avoir trouvé une nouvelle utilité. C’est en tout cas ce qu’a observé Wired à travers l’expérience de Chris Olah, un jeune homme de 29 ans qui a succombé à cette alternative: “Récemment, j’ai vu plusieurs personnes expérimenter des [Google] docs publics “date me” – je pense qu’il s’agit d’une expérience vraiment intéressante en matière d’alternatives, permettant des profils longs et sérieux.”

Plus c’est long, mieux c’est ?

Plus de serieux. Voilà l’argument le plus souvent cité par les personnes s’étant lancées dans l’aventure. Le format des Google Docs permet de détailler sa recherche, sans être restreint. Chris Olah en a également profité pour partager son propre Google Doc et le moins que l’on puisse dire, c’est que son profil est complet, composé de quatre chapitres et de 15 sous-catégories. Entre les arguments pour sortir avec lui, ses défauts qu’il admet volontiers, les raisons qui font de lui un bon partenaire et ses raisons qui le poussent à chercher sa moitié, les Google Docs long “Date Me” sont ass. Pourtant, les longs formats ne sont pas une obligations. Certains, comme Jacob Falkovich, propose not a simple formulaire for remplir via a son blog pouring obstinacy un rendez-vous avec lui, toujours lié bien evidemment on votre e-mail Google. Cette fois-ci, pas d’indications sur ses préférences, ses goûts, ses qualités et ses défauts mais un simple format de questions/réponses. Outre le côté “rendez-vous romantic”, Jacob a égallement créé un formulaire pour des simples rencontres amicales.

D’autres, comme Damon Pourtahmaseb-Sasi, psychologue, vont même jusqu’à partager les témoignages de ses ex-petites amies, comme gage de bonne foi, en plus d’ouvrir un formulaire sur son blog. Un moyen pour montrer son sérieux et rassurer les intéressées.

Pour toucher plus de cibles potentielles, les partisans des Google Docs “Date Me” partagent les liens de leur formulaire sur leur réseau social. Ce fut le cas de Catherine Olsson, une collègue de Chris Olah, qui avait renseigné son lien dans sa bio sur son compte Twitter avant de finalement faire une pause dans sa recherche de l’amour, comme l’a précisé Wired.

Le succès de cette nouvelle tendance reste encore à établir. Selon certains testeurs, comme Catherine Olsson, ces Google Docs de l’amour permettraient plutôt de mettre ses connaissances en relation avec les différents profils. Si l’idée plaît, peu d’entre eux osent encore répondre sérieusement aux annonces.

Leave a Comment