Huawei : Bientôt le retour des products and services Google sur ses smartphones ?

Depuis 2019, Huawei et d’autres entreprises chinoises sont les cibles d’un embargo des Etats-Unis. Ceci leur interdit alors de coopérer avec les entreprises américaines. Ceci a complètement privé le constructeur chinois des solutions logicielles comme le système d’exploitation Android ou encore les services Google. Il en est de même pour des technologies matérielles telles que l’usage de la 5G. Des sanctions qui ont pratiquement conduit à la disparition de la marque sur la scène internationale ces dernières années. Néanmoins, de nouvelles règles américaines pourraient profiter à la firme de Shenzhen qui pourrait bientôt retravailler avec les entreprises du pays de l’Oncle Sam.

Asseoir le leadership des entreprises américaines

Depuis l’introduction de Huawei sur la liste noire des marques ne peuvent pas coopérer avec les entreprises américaines, ces dernières devaient absolument avoir un permis pour toute collaboration avec la firme chinoise. Ainsi, ils ne pouvaient fournir que des technologies directement approuvées par l’administration américaine.

Toutefois, selon Bloomberg, le département du commerce américain représenté par le Bureau of Industry and Security a mis à jour les règles de ces sanctions. Dorénavant, les entreprises américaines peuvent collaborer avec des entités marquées sur la liste noire sans permis mais à certaines conditions. Pour le moment, le gouvernement américain n’a pas encore clairement mentionné toutes ces conditions. L’on sait toutefois que la coopération devrait se faire dans le cadre d’une instauration de nouvelles normes technologiques dans les autres pays.

En d’autres termes, ces nouvelles règles ne sont pas du tout pour apaiser les sanctions contre Huawei. Elles consistent surtout à faciliter la mission des entreprises américaines. Ils doivent en effet propager leurs nouvelles technologies afin de les instaurer comme une nouvelle norme au niveau mondial. Ainsi, les Etats-Unis pourront renforcer leur domination technologique sur les autres pays.

Un espoir pour Huawei

En 2019, Huawei surclassait Apple sur le marché des smartphones pour devenir le numéro 2 mondial. Il menaçait même de détrôner Samsung, solide leader depuis de nombreuses années. Néanmoins, les ambitions de la firme chinoise se sont estompées suite à la l’annonce des nouvelles sanctions par l’administration Trump. Non seulement le constructeur a perdu sa place sur le podium mondial, mais il aussi dû se replier sur ses propres terres.

Le Huawei Mate XS 2

Malgré l’absence des services Google, les smartphones de la marque peuvent très bien s’utiliser dans l’empire du milieu. Les utilisateurs chinois utilisent en effet d’autres applications locals pour profiter de services similaires à ce que propose la firme de Mountain View. Ceci a permis à Huawei de lancer son propre système d’exploitation mobile, HarmonyOSsur de nouveaux smartphones originaux comme le Mate XS 2.

Mais pour sortir de ses frontières, le constructeur chinois doit impérativement accéder aux services Google, indispensables pour les utilisateurs occidentaux. Les nouvelles règles américaines peuvent ainsi constituer une petite opportunité que la firme doit saisir si elle veut espérer reconquérir un jour les marchés européens voire américains. Néanmoins, il faut encore patient avant de voir comment s’appliqueront réellement ces nouvelles règles vis-à-vis de cette potentielle réinsertion.







Leave a Comment