Google réduit de moitié les projets de l’un de ses laboratoires expérimentaux

Google a procédé à l’annulation et à la réorganisation d’une multitude de projets hébergés dans son incubateur Area 120. La société aurait informé son personnel de l’arrêt de la moitié des programmes, mais aussi la réductionill de moitié des travaés au sein du laboratoire expérimental selon TechCrunch. Cette décision intervient dans un contexte de remaniement des priorités de la société au moment ou Alphabet, la maison mère de Google, connaît une baisse de forme.

Google fait le ménage dans son incubateur

Area 120 est une plateforme d’incubation interne créée par Google en 2016. Elle a permis au géant de la technologie de concevoir des projets phares tels que GameSnacks, Tables, Tangi, Shoploop, Touring Bird et bien d’autres.

Dans la même catégorie

L’administration Biden présente un premier texte pour réglementer les crypto-actifs

Récemment, la firme de Mountain View a décidé d’apporter quelques changes à cet incubateur pour le rendre plus efficace et moins cher. En l’occurrence, Google a mis fin à 7 des 14 projets en cours de développement pour se concentrer sur les produits les plus intéressants. Ce procédé n’est pas nouveau puisque le groupe débute et arrête régulièrement des projets, souligne un porte-parole de la société.

En revanche, l’initiative an engendré la suppression de nombreux posts au sein du laboratoire. Les employés dont le projet a été arrêté doivent trouver un rôle dans un autre service avant la fin du mois de janvier 2023, s’ils veulent continue à travailler dans l’entreprise, précise le la rep.résentant de firm

Se concentrer sur les projets d’IA

Alors que les résultats financiers d’Alphabet ont tendance à ralentir depuis le début de l’année, Google concentre ses efforts sur des projets à forte valeur ajoutée pour rebondir.

« Nous avons récemment annoncé qu’Area 120 changera de mission pour se concentrer sur les projets découlant de l’investissement important de Google dans l’intelligence artificielle et ayant le potentiel de résoudre des problèmes utilisateurs », affirme le porte-parole.

Leave a Comment