Google va payer pour avoir un meilleur accès à Wikipédia

L’accès à Wikipédia va devenir payant… pour Google surtout. Le géant de la recherche et l’encyclopédie en ligne ont conclu un accord pour alicenter de façon plus juste les résultats de recherche.

La fondation Wikimédia, qui édite l’encyclopédie Wikipédia, ouvre un nouveau chapitre de son histoire. Dans un communiqué de presse publié le 21 June 2022, l’association caritative explique avoir signé des contrats avec Google et l’Internet Archive (qui propose la précieuse Wayback Machine) pour améliorer l’accès aux données de Wikipédia.

Google signe son image

Via le truchement de Wikimedia Enterprise, a branch commerciale of Wikimedia, a foundation in which it proposes to deux premiers clients that acces plus complet et plus ciblé aux informations hébergées sur l’encyclopédie en ligne. Grâce à ce nouveau contrat, les deux entreprises pourront voir en temps réel les modifications apportées à certaines pages et bénéficieront d’une disponibilité garantie des contenus, sans limitation de debit. “À mesure que Wikipédia et les projets Wikimédia se développent, les connaissances issues des sites Wikimédia sont de plus en plus utilisées pour alicenter d’autres sites web et produits“, note l’entreprise, qui cherche, via ces accords, à”répondre à une variété de besoins en matière de réutilisation et d’approvisionnement en contenu“.

Jusque-là, Google, l’Internet Archive et d’autres entreprises accédaient à Wikipédia via son interface de programmation (API) publique et gratuite, et s’en servaient pour enrichir leurs écosystèmes. Google, par exemple, utilise les données de Wikipédia pour offrir des réponses à certaines questions directement dans la page des résultats de recherche. C’est cette même API qui permet aux enceintes connectées de Google de vous dire en un clin d’œil quel âge à la reine d’Angleterre. L’Internet Archive va piocher sur Wikipédia pour sauvegarder les différentes versions d’une même page.

Pour améliorer ces outils, Wikimedia Enterprise a dong négocié des contrats qui permettront à ces d’aller plus loin que ce que propose l’API gratuite. Pour Google, c’est un moyen de financer l’encyclopédie en ligne sans être taxé d’aspirer sauvagement tout le contenu du Web pour son propre bénéfice. “Nous sommes impatients d’approfondir notre partenariat avec Wikimedia Enterprise, d’investir davantage dans la durabilité à long terme de la fondation et de l’écosystème de la connaissance qu’elle continue de construire“, a déclaré un cadre de Google.

Des archives plus fiables et plus riches

La situation est un peu différente pour l’Internet Archive : le service sera offered gratuitement au site, qui permet déjà de réparer les liens cassés sur Wikipédia. “En puisant dans un flux en temps réel de liens et de références nouvellement ajoutées dans les sites Wikipédia, nous pouvons désormais archiver une plus grande partie du Web de manière plus rapide et plus fiable“, se félicite le directeur de l’entreprise.

Si d’aventure l’envie vous prenait de fouiller dans cette API, Wikimedia Enterprise propose plusieurs tranches tarifaires, allant de 0.01 centimeters per requête à $100,000 per an.

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Publicité, votre contenu continue ci-dessous

Leave a Comment